Retour accueil

Vous êtes actuellement : Covid-19 


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail

Compte-rendu du CHSCT : tests salivaires, protocole sanitaire, suivi des fiches SST

vendredi 5 mars 2021

Un point a été fait sur la situation sanitaire dans le département (déploiement et organisation des tests salivaires, contaminations...). Les élu·es de la FSU déplorent le manque d’implication du DASEN de la Gironde pour les questions relatives à la sécurité et aux conditions de travail. Le travail des élu·es du personnel se heurte à un manque de volonté manifeste d’avancer sur ces questions.

Point de situation sanitaire

Tests antigéniques en collège et lycées : 11 équipes mobiles constituées d’infirmier·es de l’Education Nationale volontaires et formé·es. Les tests sont à destination des personnels puis à partir de janvier, pour les élèves. Ce sont des tests rapides, naso-pharyngés, les résultats sont disponibles en 15 min. Tests salivaires en écoles primaires effectués par les laboratoires, les résultats sont disponibles le lendemain.

La FSU questionne sur la mise en œuvre : quelle participation des enseignant·es aux tests ? Quelles écoles seront ciblées ?

La DSDEN assure que ce sont les personnels de laboratoire qui seront mobilisés, les enseignant·es devront seulement accompagner leurs élèves sur le plateau technique. Un calendrier est prévu mais pourra évoluer en fonction de l’évolution et des clusters. Certains établissements faisant partie d’un panel seront testés tous les 15 jours.

L’avis de la FSU : ce ne sont pas les propos du ministre qui lui parle d’enseignants volontaires pour faire les prélèvements, la FSU sera vigilante sur ce point ! L’objectif de 1000 tests par jour est loin d’être atteint pour le moment ! Les infirmières, déjà débordées car en nombre insuffisant, doivent quitter leur établissement, il faut recruter plus de personnels de santé ! Dans les écoles, la gestion administrative des demandes d’autorisation parentale va s’ajouter au travail des PE. Vous trouverez ICI un guide pratique si votre école est concernée par une campagne de tests salivaires.

Guide pratique concernant les tests salivaires

La DSDEN assure que des personnels de santé libéraux viendront en renfort.

Un AVIS est présenté par les organisations syndicales contre le transfert des personnels de santé vers le département. Loi 4D : En marche forcée vers une vente à la découpe de la Fonction publique - Fédération Syndicale Unitaire (fsu.fr)

Bilan des contaminations en fin de 1ère semaine : 4 classes maternelles fermées, 113 cas positifs, 400 cas contacts.

La FSU demande une information régulière du CHSCT sur la situation sanitaire et son évolution en GIRONDE.

Protocole sanitaire et gestion du Covid dans les écoles

La FSU avait écrit au DASEN une liste de questions afin de relever les dysfonctionnements observés lors de la période précédente..

Quelle consigne de communication aux familles en cas de cas positif ?

Le SNUipp-FSU précise que la fiche technique explique qu’il faut faire une communication aux familles or, en circonscription, certains IEN ont demandé de ne pas communiquer aux familles ! Le SG demande de faire remonter les difficultés.

Comment sont envisagés les cas où tous les personnels sont absents ?

Les IEN essaient de mobiliser des remplaçants. Le SNUipp-FSU pointe des difficultés quand aucun titulaire n’est présent dans l’école ; connaissance relatives à la sécurité, aux particularités de l’école, des parents d’élèves en maternelle ...

Est-il demandé à des personnels non enseignants de garder des enfants si ldes PE sont absents et non remplacés ?

Ce n’est pas possible dans le 1er degré selon la DSDEN. Le SNUipp-FSU dénonce que cela a été le cas sur la période précédente.

Qui doit assurer la continuité pédagogique d’une classe fermée si l’enseignant de la classe est malade de la Covid ?

C’est un remplaçant·e qui doit être missionné·e assure la DSDEN.

Quel document est envoyé aux personnels vulnérables qui sont placée en ASA ?

C’est Me Meunier Castagneyrol (infirmière de prévention) qui échange par mail avec les personnels concernés qui doivent attester d’un certificat médical de leur médecin. Les ASA sont reconduites jusqu’au 1er juin.

Comment se fait-il que les enseignants soient invités à venir travailler avec leur enfant dont la classe est fermé ?

Ce n’est pas possible pour des raisons pédagogiques, de sécurité et sanitaires. C’est formellement interdit selon la DSDEN. Nous savons pourtant que cela s’est passé. La FSU fera remonter les situations si cela devait de nouveau être le cas.

Le Dr Bustos, médecin du rectorat, tient à remercier tous-tes les directeurs-trices pour le travail engagé.

Placement d’élèves : point de situation sur la mise en place en place d’un protocole visant à la sécurisation des personnels, suite au dernier avis du CHSCT33

Suite à des agressions de familles sur des personnels des écoles, les élu·es au CHSCT avaient fait un certain nombre de propositions : améliorer la communication entre les partenaires de l’école (services sociaux, école, familles), présence d’une tierce personne pour l’accueil des familles et pour prévenir des actes éventuels de violence ou de détresse. Pour la FSU, il est inadmissible que des personnels de l’éducation nationale puissent être la cible d’agressions verbales ou physiques sans que la DSDEN mettent tout en œuvre pour protéger ses personnels. Force est de constater que la réflexion ne semble pas avoir été poursuivie.

Vos élues du SNUipp-FSU au CHSCT : Kathy SOUFFRON et Samantha FITTE Pour toute question relative à la sécurité et aux conditions de travail, contactez-nous à snu33@snuipp.fr

Une fiche SST, c’est quoi ?

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Tél : 05.56.31.26.63 | E-mail : snu33@snuipp.fr | Adresse : 44 cours Aristide Briand 33000 BORDEAUX