SNUipp-FSU | Section de la Gironde
http://33.snuipp.fr/spip.php?article2978
5 décembre : la grève s’annonce massive dans nos écoles !
vendredi, 29 novembre 2019
/ SNUipp33

Pour faire remonter les chiffres de grève de votre école, c’estICI.

5 décembre : tous en grève et en manifestation !

Rappelons les raisons de la grève :

TRAVAILLER PLUS LONGTEMPS POUR DES PENSIONS AU RABAIS ! C’est NON !

Le système par points ferait perdre de 300 à 900€ de pension aux enseignant.es. Les enseignant.es seraient obligés de travailler jusqu’à 64 ans et au delà pour des pensions très faibles (1300€ en moyenne). Rappelons que les enseignant.es francais.es sont parmi les plus mal payés des pays de l’OCDE !

LES FEMMES SERONT LES GRANDES PERDANTES

Les inégalités de pension entre femmes et hommes exploseraient. Les interruptions de carrière (congés de maternité, congés parentaux) et les temps partiels créent déjà des différences de salaires importantes entre hommes et femmes, au détriment de ces dernières. Or la réforme ferait tout simplement disparaître les dispositifs qui, arrivés à l’heure de la retraite, tentent de compenser – même de manière très imparfaite – ces inégalités. Plus de majoration de pension pour famille nombreuse (3 enfants et +), plus de trimestre de cotisations supplémentaires pour chaque naissance (4 trimestres par enfant né avant 2004, 2 trimestres pour ceux nés après cette date), plus de possibilité de prendre des congés parentaux ou des temps partiel comme des temps plein cotisés...

NON AU CHANTAGE DU GOUVERNEMENT

Le gouvernement laisse entendre qu’il y aurait une revalorisation salariale. Mais pour le chef de l’état, il faut « repenser la carrière dans toutes ses composantes ». Autrement dit, si l’on revalorise les rémunérations pour compenser l’effondrement prévisible des pensions, « on change aussi le temps de travail et la relation au travail ». En clair : les vacances, ce scandaleux privilège, sont dans le viseur ! Un décret, passé en douce cet été, a déjà validé la possibilité d’un temps de formation obligatoire pendant les congés. Le ministre lâche également quelques pistes : pas de revalorisation globale mais des primes, conditionnée à des missions. Comme la prime éducation prioritaire, qui serait à l’avenir attribuée au mérite. Ce système entrainerait une explosion des inégalités, basée sur une gestion de carrière « à la tête du client ». Rappelons également que les CAPD perdent leur droit de regard et de contrôle sur les promotions en 2021. Un système bien pensé donc...

TOUS.TES ENSEMBLE, TOUS.TES EN LUTTE, TOUS.TES EN GREVE ET MANIFESTATION !

opendocument text - 18.2 ko
modèle de lettre aux parents
PDF - 223.2 ko
Déclarez vous pour les 5, 6, 9, 10, 12, 13, 16, 17, 19, 20 décembre !
PDF - 176 ko
tribune du monde sur la réforme et les femmes