SNUipp-FSU | Section de la Gironde
http://33.snuipp.fr/spip.php?article2349
Orientations du ministre Blanquer : non merci !
mardi, 15 mai 2018
/ SNUipp33

Après avoir longtemps privilégié l’expression publique, souvent par médias interposés, le ministre décline ses orientations par la voie institutionnelle :

Cela nous interpelle à plus d’un titre. S’agit-il de donner les grandes lignes d’une pédagogie officielle, de contourner les programmes, de renvoyer la responsabilité de l’échec de la réduction des inégalités aux seuls enseignants ?

Rappelons que dans la hiérarchie des normes, un décret (et a fortiori la loi...) l’emporte toujours sur une circulaire ou une note de service, quand il y a contradiction entre les textes.

Sur le fond, les notes au BO n’apportent rien de nouveau aux enseignants expérimentés et pourraient donner à penser aux jeunes enseignants que l’acte d’enseigner se résumerait à la mise en place d’automatismes déconnectés de ce qui fait sens. Consacrés exclusivement au français et aux mathématiques, elles recentrent les apprentissages sur le seul « lire, écrire, compter ». Or, dans une société complexe, il est indispensable d’acquérir des connaissances et compétences multi-dimensionnelles pour exercer sa pleine citoyenneté.

Réduire les inégalités impose pourtant de répondre aux enjeux pointés par les évaluations internationales en permettant à tous les élèves de comprendre, en tissant des liens entre les apprentissages. Or des dimensions essentielles de l’apprentissage : la mise en projet des élèves, la prise en compte de leurs besoins et de leur motivation, travailler ensemble, dire et écrire sa pensée … sont absents de ces textes.

Alors que le ministre parle constamment de « confiance », ces textes ne semblent pas fondés sur la confiance de l’institution dans ses enseignants, dans leurs choix pédagogiques, leurs expertises.

Ce n’est pas de notes dont ont besoin les enseignants, ni de prescriptions injonctives, mais de reconnaissance de leur travail ; ils ont besoin que l’institution les soutienne et les valorise, d’une véritable formation initiale et continue, qui croiserait la recherche et permettrait une mutualisation des pratiques, une analyse et une transformation de celles-ci.

En amont de la parution de ces notes, le SNUipp-FSU en a produit une analyse critique et l’a transmise au ministère. Très peu de modifications ont été apportées entre les versions d’origine et celles parues au BO le 25 avril. Sur les notes lecture, vocabulaire et grammaire, aucune de nos remarques n’ont été retenues. Le ministre a une vision très précise de l’enseignement de la lecture centrée sur l’apprentissage du code, modifier ces notes serait revenu à aller à l’encontre du contenu du guide CP qui est paru le même jour. Sur les notes calcul mental et résolution de problème, on retrouve à la marge des modifications proposées par le SNUipp-FSU. Cette prise en compte plus que parcellaire ne change évidemment pas le fond de ces notes. Pour le SNUipp-FSU, les préconisations contenues dans ces notes risquent fortement de contribuer à creuser les inégalités scolaires.

PNG - 31.5 ko
Lire ici l’interview de Goigoux
Word - 43 ko
commentaire circulaire ministre