SNUipp-FSU | Section de la Gironde
http://33.snuipp.fr/spip.php?article2267
Profilage des classes dédoublées : le SNUipp-FSU obtient des avancées
mardi, 30 janvier 2018
/ SNUipp33

L’absence de cadrage du dédoublement pose de très nombreux problèmes : le SNUipp-FSU a fait de nombreuses propositions qui ont permis des clarifications et des avancées pour les collègues. Il reste encore beaucoup à gagner.

Les élus du SNUipp-FSU s’opposent au principe même du profilage, ils demandent son abandon. Les postes de classes dédoublées doivent être traités comme des postes ordinaires.

L’organisation du dédoublement des classes en REP et REP+ pose de très nombreux problèmes que les élus du SNUipp-FSU ont pointés en CAPD :

Absence de règles et de cadrage :

La DSDEN n’a pas publié de note de cadrage, la lettre adressée par le DASEN aux enseignants en décembre ne donne pas les informations nécessaires. Les collègues doivent se positionner sans connaître les conditions et les conséquences de leur engagement.

Le traitement fait par les IEN et les réponses qu’ils donnent diffèrent d’une circonscription à l’autre ce qui rompt l’équité entre les collègues du département.

Beaucoup de questions des collègues restent sans réponses :

- En quoi consiste l’engagement sur 3 ans ? Peut on participer au mouvement ? Quelles contreparties ?
- Les collègues conservent ils leur ancienneté dans l’école ? Que se passera t il quand leur poste de classe dédoublée sera fermé ?
- Peuvent ils participer au mouvement en parallèle ?
- Les directeurs peuvent il enseigner en classe dédoublée ? LesTRS ? Les ZIL ? Les BD ?
- La proposition des collègues à temps partiel est elle écartée ? Conserve t on le droit de demander un temps partiel par la suite ?

A l’issue d’une longue discussion nous avons obtenu des clarifications et des avancées :


- Clarification sur qui peut postuler :

Les directeurs, les adjoints de l’école (maternelle, élémentaire, ULIS, USEP) et les PMQC qui sont nommés à titre définitif dans l’école peuvent postuler sur les classes dédoublées. Les titulaires des autres postes n’y sont pas autorisés.
- Conservation de l’ancienneté dans l’école : Les postes « classe-dédoublée » seront des postes d’adjoints avec une mention particulière ce qui permettra aux collègues de conserver leur ancienneté dans l’école.
- Engagement sur 3 ans : l’engagement pour 3 ans pourra être rompu si la situation du collègue le justifie. Sur ce point les élus du SNUipp-FSU continuent de demander une clarification et le respect du droit des collègues à muter.


- Réponses données par les IEN :
Le cadrage départemental sera clarifié auprès des IEN pour unifier les réponses. Tous les collègues doivent obtenir les mêmes réponses et répondre aux mêmes règles quelle que soit leur circonscription.

Les élus du SNUipp-FSU continueront de défendre les droits des collègues lors de la CAPD du mercredi 7 février qui se réunit pour étudier la circulaire mouvement et les contours du profilage.