SNUipp-FSU | Section de la Gironde
http://33.snuipp.fr/spip.php?article2230
CAPD du 7 décembre 2017 : compte rendu des élus du SNUipp-FSU
dimanche, 3 décembre 2017
/ SNUipp33

Le profilage n’est pas mort, le DASEN l’étend encore. Les élus du SNUipp-FSU sont opposés à ce principe. Ils ont, par ailleurs, interpellé le DASEN sur de nombreux sujets.

Bilan du mouvement intra départemental 2017

Direction d’école : 36 directions sont restées vacantes et 53 ont été obtenues à titre provisoire. Pour le SNUipp-FSU, c’est le signe d’une crise de la direction qui dure et qui s’amplifie. Affectation des T1 : Seule contrainte pour eux, lors des 2 premières phases du mouvement, les T1 ne peuvent pas formuler des vœux sur les postes du dispositif REP+. Les élus du SNUipp-FSU rappellent leur attachement à la règle d’usage départementale : aucun T1 ne doit être nommé sur un poste spécialisé s’il n’en a pas fait la demande.

Bonification en zone rurale : Stabilité des équipes dans les écoles concernées. Cette bonification avait été abandonnée depuis plusieurs années, elle a été réintroduite à la demande des organisations syndicales, en particulier le SNUipp-FSU, pour aider à pallier le manque de stabilité dans les écoles des zones de grande ruralité.

Conseillers pédagogiques : 15 postes de conseillers pédagogiques sont restés vacants à l’issue des premières phases du mouvement. Cette situation inédite est, pour le SNUipp-FSU, la preuve de la très forte détérioration des conditions d’exercice des conseillers pédagogiques. Les représentants du SNUipp-FSU avaient alerté à plusieurs reprises le DASEN et l’IENA l’année passée sur cette problématique, les résultats du mouvement leur donnent malheureusement raison.

Nouveau enseignants stagiaires : Leurs postes ont été réservés dès la 1ère phase du mouvement, ce qui facilite la nomination des enseignants stagiaires.

T1 sur postes spécialisés et nouveaux nommés sur postes ASH : Les T1 qui ont obtenu un poste spécialisé après en avoir fait la demande ont bénéficié d’un stage d’adaptation au poste d’une semaine et d’un suivi régulier des conseillers pédagogiques ASH.

Postes « Plus de Maîtres que de Classes » : Les élus du SNUipp-FSU rappellent leur opposition au profilage et leur attachement au respect des décisions des équipes pédagogiques. Les enseignants d’une école doivent décider en conseil des maîtres de l’organisation de leur école, de la répartition des postes en fonction des souhaits de chacun et du projet de l’équipe. Une organisation pensée et choisie par l’équipe pédagogique est la condition nécessaire à la mise en place d’un dispositif réussi.

Point d’information postes profilés : calendrier et principes

Le DASEN annonce que, selon le cadrage du Recteur, tous les postes de classes dédoublées seront profilés ainsi que l’ensemble des directions en REP et les postes d’éducateurs en EREA. Par ailleurs, afin de mettre en place le dédoublement des CP et CE1 en REP+ et des CP en REP, le DASEN fermera l’ensemble des postes de « Plus de Maîtres que de Classe ».

Le SNUipp-FSU s’oppose au profilage des postes qui, au prétexte d’améliorer les résultats de l’école, rend le mouvement opaque et inéquitable, trie les collègues au lieu de les former. De plus le profilage génère au sein des équipes des tensions contraires à l’effet recherché. C’est sur cette opposition que les élus du SNUipp-FSU ont voté, avec l’ensemble des représentants du personnel, un vœu demandant l’abandon du profilage.

La disparition des « Plus de Maîtres que de Classes » est une très mauvaise nouvelle, le SNUipp-FSU renouvelle son soutien à ce dispositif qui, en s’appuyant sur les expertises croisées et sur la réflexion collective, a d’ores et déjà montré son efficacité.

Le DASEN propose une organisation du dédoublement des classes de CP et CE1 qui réduit l’impact du profilage. Il reprend la proposition que les élus du SNUipp-FSU avaient formulée à propos des PMQC : permettre aux équipes de choisir en interne l’enseignant qui occupera le poste au lieu de s’en remettre à une sélection externe et imposée par la hiérarchie.

En pratique, dans les écoles concernées par le dédoublement de classes, les équipes pédagogiques proposeront le nom du ou des collègues de l’école qui souhaitent occuper ces nouveaux postes. Après validation de l’IEN, leur affectation sera prononcée. Si aucun enseignant de l’école ne souhaite enseigner dans ces classes dédoublées, les classes profilées seront crées et attribuées à des enseignants profilés (appel à candidature, profilage, classement hors du barème).

Si la proposition du DASEN constitue une avancée par rapport au profilage habituel, elle n’est pas satisfaisante pour autant. Ce profilage n’est pas nécessaire et ne répond pas aux demandes du SNUipp-FSU. Pour offrir aux élèves le meilleur enseignement, donnons aux enseignants et à l’école les moyens de bien faire leur métier : moyens humains, formation de haute qualité sur un temps long, confiance dans les équipes, accompagnement des IEN plutôt que sélection.

Point d’information Postes Adaptés de Courte Durée

Le SNUipp-FSU renouvelle sa demande de la tenue d’un groupe de travail départemental, en amont du groupe de travail académique, sur l’attribution des postes adaptés. Le point d’information proposé par la DSDEN lors de cette CAPD n’apporte aucune information et ne permet pas aux représentants du personnel de réaliser leur travail d’accompagnement des collègues dans de bonnes conditions.

Temps partiels

Suite à la demande du SNUipp-FSU lors d’une précédente CAPD, le DASEN propose d’ouvrir l’autorisation de temps partiel aux enseignants de plus de 60 ans pour répondre, en partie, aux problèmes liés à la fin de carrière. Cette proposition se fait cependant à moyens constants, les droits aux temps partiels pour les parents seraient revus à la baisse en n’accordant le travail à temps partiel qu’aux parents d’enfants de moins de huit ans. Pour le SNUipp-FSU, le travail à temps partiel doit être accessible à tout enseignant qui en fait la demande.

Questions diverses posées par le SNUipp-FSU

Mouvement et postes vacants, contractuels : Le SNUipp-FSU dénonce le recours aux enseignants contractuels pour faire face à la pénurie d’enseignants en Gironde. Des moyens existent : de nombreux collègues sont en disponibilité faute de pouvoir intégrer notre département, de plus il reste des dizaines de personnes sur la liste complémentaire du concours qui n’ont pas été appelés. Pourquoi privilégier des personnels non enseignants, non formés, avec un contrat précaire, à l’embauche d’enseignants ? Le DASEN nous annonce avoir recruté 12 contractuels et envisager jusqu’à 6 recrutements supplémentaires en janvier conformément à politique ministérielle de non recours à la liste complémentaire.

Reclassement : Tous les enseignants de Gironde ont été reclassés à la rentrée 2017 dans les nouvelles grilles selon le protocole PPCR. Le SNUipp-FSU note une information insuffisante des enseignants qui ne disposent pas des éléments nécessaires pour comprendre leur évolution de carrière. Il demande la transmission des documents de synthèse afin que les élus du SNUipp-FSU puissent vérifier le reclassement de l’ensemble des collègues de Gironde.

RDV de carrière, hors-classe : Les élus du SNUipp-FSU ont demandé aux services de la DSDEN de clarifier l’organisation des rendez-vous de carrière, des changements d’échelon et du passage à la hors-classe.

N’hésitez pas à contacter vos délégués ou élus SNUipp-FSU pour obtenir des réponses à vos questions. Toutes les informations sont à retrouver sur notre site et dans le prochain journal du SNUipp-FSU33.

Transformation du DIF (Droit individuel à la Formation) en Compte Personnel de Formation : Pour l’instant aucune information n’a été transmise aux services de la DSDEN sur le droit à la formation des personnels. Dès réception de la note de cadrage ministérielle, les élus du SNUipp-FSU vous informeront sur vos droits et les démarches à entreprendre.

Information sur le nombre de psy détachés et intégrés : Les élus du SNUipp-FSU demandent que les informations sur le détachement et l’intégration des psychologues scolaires dans le nouveau corps des psychologues de l’Éducation nationale leur soit transmises.

Mouvement postes spécialisés : Avec la mise en place de la nouvelle certification CAPPEI des enseignants spécialisés, de nombreuses incertitudes se font jour. Les élus du SNUipp-FSU demandent que des éclaircissements soient apportés rapidement aux collègues concernés en particulier dans le cadre du mouvement.

En Gironde en 2018, le mouvement sur les postes spécialisés se fera selon les mêmes modalités qu’auparavant. Les modalités du mouvement 2019 devront être revues en CAPD.

Par ailleurs, le SNUipp-FSU remet en cause la validité des appels à candidature pour le CAPPEI en Gironde qui font référence aux troubles des élèves alors qu’ils devraient se référer aux modules de professionnalisation comme le prévoient les textes. Ces appels ont été lancés avant la parution du cadrage national, ce qui pourrait les rendre caduques.

PDF - 79.5 ko
décla CAPD