Retour accueil

fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail

Conseil de formation : déclaration du SNuipp-FSU

mardi 15 novembre 2011

Le conseil de formation s’est tenu le jeudi 10 novembre. Le SNuipp-FSU a fait la déclaration suivante :

Nous voulons rappeler ici qu’enseigner est un métier qui s’apprend avec sérieux. Le SNUIPP-FSU demande donc une autre réforme de la formation afin de permettre une véritable professionnalisation, indispensable à l’exercice du métier d’enseignant, qui passe notamment par une entrée progressive et accompagnée dans le métier.

Le SNUIPP-FSU continue de demander le retrait de cette réforme et l’ouverture de négociations avec tous les acteurs concernés. Nous espérons que la période électorale à venir contribuera à ouvrir à nouveau ce débat. La formation des enseignants est déterminante pour l’avenir du système éducatif. Elle définit la conception du métier et influe sur l’évolution des pratiques.

Si le métier d’enseigner s’apprend, participer à la formation des enseignants s’apprend également. Le SNUIPP-FSU s’oppose à l’utilisation des MAT, c’est-à-dire des collègues sans qualification de formateurs, lors des stages en pratique accompagnée. Nous réitérons notre demande afin que seuls, les PEMF puissent accompagner à l’entrée dans le métier. Au sujet de la formation, sa quasi inexistence fait qu’elle est peu à peu remplacée par les 18 heures d’animation pédagogiques. Et là, sauf exception, il n’est pas tenu compte des besoins des collègues mais plutôt des priorités institutionnelles. Nous pouvons constater de grandes inégalités entre circonscriptions. Pour l’animation, certains IEN font appel à des enseignants ordinaires alors que d’autres continuent heureusement à solliciter des professeurs d’IUFM ou chercheurs. Certains prévoient des heures sur les projets d’école ou des compensations d’heures pour les collègues inscrits sur des projets particuliers alors que pour d’autres, c’est entièrement sur leur temps libre. Le SNUIPP-FSU tient à rappeler la nécessité de faire intervenir des chercheurs et de permettre leur rencontre. Nous subissons depuis quelques années le manque d’anticipation et de communication pour annoncer des changements mais nous tenons à exprimer le mécontentement des collègues sur les dysfonctionnements avec ANIMIA qui ont pris beaucoup de temps aux collègues et par la suite aux conseillers pédagogiques. A travers cet outil, a aussi parfois été imposé le choix de conférences.

Par ailleurs, nous souhaitons avoir des informations sur le DIF (droit individuel à formation). Des collègues sont en attente de réponse. Nous voulons savoir quelles dispositions seront mises en place en Gironde pour que les collègues puissent vraiment bénéficier de ce droit à la formation.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Tél : 05.56.31.26.63 | E-mail : snu33@snuipp.fr | Adresse : 44 cours Aristide Briand 33000 BORDEAUX