Retour accueil

Vous êtes actuellement : Personnels - Nos droits  / PEGC  / Métier 


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail

L’histoire des PEGC

lundi 17 novembre 2008

Brève histoire des PEGC…

ce n’est pas un long fleuve tranquille…

Les PEGC ont vécu une période intense du système éducatif ;

les années 60 et 70 ont été marquées par ce qu’on a pu appeler « l’explosion scolaire » : entre 1965 et 1975, on construit 2345 collèges (près de 2 tous les 3 jours). La demande d’enseignants est pressante et pour y répondre, l’état crée les centres de formation et le corps des PEGC.

Les PEGC vont « cohabiter » avec diverses catégories de professeurs, dans des conditions de grande inégalité : différences de salaires, d’horaires hebdomadaires (à l’origine 23 heures de cours pour les PEGC).

Le 30 mai 1969, l’horaire passe de 23 à 21 H et les PEGC obtiennent un statut de cadre A.

Les PEGC devront attendre 1984, la rénovation du collège unique et enfin 1990 pour que l’uniformisation des horaires enseignants (18 H) règne au sein des collèges.

Cette première bataille gagnée, il restait à réaliser l’uniformisation des salaires. Suite au décret du 18 septembre 1989, la Hors-Classe voit le jour, puis la Classe Exceptionnelle suite au décret du 24 mars 1993. Toutes ces mesures ont abouti au statut des PEGC régi par le décret modifié du 14 mars 1986.

Si de 1965 à ce jour, le statut des PEGC s’est amélioré, ce n’est pas le fait du prince, mais bien grâce à la mobilisation des syndiqués, des interventions de leurs élus.

Aujourd’hui, il reste encore beaucoup de dossiers sur la table des revendications.

Outre la défense du service public, des conditions de travail tant des élèves que des enseignants, s’ajoute pour nous PEGC, la grande bataille de la vraie égalité salariale avec un accès à l’indice terminal pour tous. Elle commence par l’extinction de la Classe Normale prévue en 2004 par le Ministère mais toujours pas effective à ce jour.

Les élus SNUIPP* à la CAPA des PEGC, qui seront issus des élections professionnelles du 2 décembre 2008, s’engagent à mener ces luttes en direction du Ministère mais aussi des députés et des sénateurs.

C’est le vote de tous les PEGC qui leur apportera leur légitimité et créera le rapport de force.

*Le SNUIPP au sein de la FSU a opté pour un syndicalisme de masse, unitaire, démocratique, ouvert et combatif en restant soucieux en priorité de rassembler les collègues pour la défense de notre Service Public et Laïque d’Education, la défense de la réussite de chacun de nos élèves et la défense des intérêts de chacune et chacun d’entre nous.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Tél : 05.56.31.26.63 | E-mail : snu33@snuipp.fr | Adresse : 44 cours Aristide Briand 33000 BORDEAUX