Retour accueil

Vous êtes actuellement : Enseignement spécialisé 


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail

Carte scolaire dans l’ASH - rentrée 2020

mercredi 8 avril 2020

Suite au CTSD qui s’est tenu le 6 avril en visio-conférence, le SNUipp-FSU33 est longuement intervenu sur l’ASH et l’enseignement spécialisé en Gironde. Voici les réponses faites par l’administration :

ULIS

Le SNUipp-FSU a regretté qu’aucune création de dispositif ULIS ne soit prévue dans le 1er degré, soulignant que nombre d’élèves étaient de fait en attente en classe ordinaire, parfois même sans accompagnant.e. L’administration répond que pour le moment, elle n’a pas été noté de besoins particuliers, mais qu’ils travaillent actuellement dessus et feront un point d’étape en septembre. Le SNUipp-FSU répond que les besoins existent puisque les collègues nous les ont fait remonter depuis 2 ans.

RASED

Le directeur académique affirme que la Gironde est bien dotée en postes, et que contrairement à d’autres départements, il n’y a pas de suppression de postes de RASED. Le SNUipp-FSU soutient que c’est insuffisant, au regard des besoins sur le terrain : les collègues croulent sous les demandes de prise en charge et doivent refuser des dossiers. Cela ne s’arrange pas avec l’augmentation du nombre d’élèves...

Frais de déplacement

Le SNUipp-FSU a redemandé à ce que les moyens soient mieux répartis, et a pour cela fourni un modèle d’enquête à l’administration, à remplir par les enseignant·es itinérant·es, afin d’être au plus près de la réalité du terrain. Ce courrier était à ce jour resté sans réponse. L’administration confirme qu’elle s’est inspirée du tableau fourni par le SNUipp-FSU pour répartir plus efficacement les enveloppes. Elle annonce également que les dotations non consommées pour cause de confinement seront reversées dans l’enveloppe de fin d’année, ce qui abondera les moyens.

CAPPEI

Pour les stagiaires de cette année, il y a actuellement des discussions académiques et ministérielles pour organiser la validation.

Le SNUipp-FSU a demandé à ce que tou·tes les enseignant·es ayant demandé un départ en formation pour l’année prochaine soient accepté·es, au regard des besoins d’enseignant·es formé·es sur le terrain. L’administration a refusé et continue de soutenir qu’il est nécessaire de sélectionner les postulant·es, arguant que certain·es collègues font des demandes de formation sans savoir dans quoi ils et elles s’engagent. Ce discours est inacceptable.

EREA

Au regard de la situation actuelle, le SNUipp-FSU a demandé un moratoire et le report d’un an de la restructuration de l’EREA. Devant l’impossibilité de tenir les ESS et de se concerter, des élèves vont se retrouver sans solution. L’administration refuse, en argumentant qu’une solution a été trouvée pour 4 élèves sur 13, qui seront orientés en ULIS, les autres restant dans l’UE. Le SNUipp-FSU soutient que les conditions d’accueil avec la création de l’UE seront moins bonnes qu’auparavant, et que le nombre d’élèves reste trop important au regard des conditions matérielles.

CMPP

Comme pour l’EREA, le SNUipp-FSU a demandé un report de la réorientation du cahier des charges et du retrait de l’éducation nationale des CMPP. Les élèves accueillis auront en effet d’énormes besoins après la sortie du confinement, et leur orientation vers le privé laissera nombre d’entre eux sans solution de suivi. L’administration répond qu’elle restera attentive à ce que ces élèves ne soient pas sans solution. Le SNUipp-FSU souligne que le cahier des charges prévoit que les nouvelles orientations s’appuient sur un renforcement des RASED, ce qui n’est pas le cas, et souligne donc son inquiétude pour la grande majorité des élèves accueillis par les CMPP.

SEGPA

L’administration affirme que chaque année, 25% des dossiers sont refusés par la CDO. Le SNUipp-FSU réitère sa demande de statistiques : nombre de dossiers reçus, acceptés, refusés, et raisons des refus. Cela nous permettra de constater les tendances dans le département, et de mieux communiquer auprès des collègues.

Le SNUipp-FSU33 continuera de défendre l’enseignement spécialisé dont les conditions de travail se dégradent tous les ans fautes d’injonctions sur l’école inclusive à tout prix et le manque de moyens ! Continuez à nous envoyer vos témoignages et vos besoins, nous en avons besoin pour rendre compte de la réalité du terrain !

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Tél : 05.56.31.26.63 | E-mail : snu33@snuipp.fr | Adresse : 44 cours Aristide Briand 33000 BORDEAUX