Retour accueil

Vous êtes actuellement : CHSCT  / Covid-19 


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail

Propos inacceptables de la porte parole du gouvernement

jeudi 26 mars 2020

Lire le communiqué de la FSU

Propos inacceptables de la porte-parole du gouvernement

Les propos de Sibeth Ndiaye disant que le gouvernement « ne demanderait pas aux enseignants qui ne travaillent pas de traverser toute la France pour aller ramasser des fraises » sont, dans le contexte actuel, à la fois incompréhensibles, scandaleux et irresponsables.

Les enseignant-es, comme tous les personnels éducatifs et des services publics, travaillent, le plus souvent avec leurs ordinateurs et leurs connexions personnels, dans des conditions difficiles mais en ayant à cœur de faire le maximum pour leurs élèves, leurs étudiants, ce qui nécessite bien souvent un surcroît d’activité. Ces propos ont certes ensuite fait l’objet d’un tweet de mea culpa de la part de Madame Ndiaye, mais le message selon lequel les enseignant-es ne seraient pas au travail a bien été formulé, jetant le discrédit auprès de l’opinion publique puisqu’il a été énoncé à la tribune en sortie du Conseil des Ministres. C’est pourquoi la FSU exige des excuses publiques de la part de la porte-parole du gouvernement.

Le 25 mars 2020

Lire l’article du café péda

En titrant le 24 mars « Les profs français, les plus méprisés du monde ? », nous ne croyions pas avoir une confirmation aussi rapide. Elle est arrivée très vite. Avec les propos de Sibeth Ndiaye, lors du compte-rendu du conseil des ministres le 25 mars, parlant des enseignants qui « aujourd’hui ne travaillent pas compte tenu de la fermeture des écoles ». Mais aussi avec des gestes concrets comme le refus de masques pour les enseignants accueillant des enfants de soignants. Parce qu’au sommet de l’Etat, les petites phrases et les stéréotypes sur les enseignants ont des conséquences sur la vie des enseignants…

(...) ces propos si bêtes ne sont pas des mots en l’air. Ils reflètent un mépris des enseignants qui semble bien installé au sommet de l’Etat. On en trouve la trace dans la façon dont le ministre promène les enseignants et leurs représentants depuis des mois à propos de la revalorisation.(...)

=> Pétition : Une pétition a également été lancée par des enseignant·es pour exiger de vrais excuses et sa démission.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Tél : 05.56.31.26.63 | E-mail : snu33@snuipp.fr | Adresse : 44 cours Aristide Briand 33000 BORDEAUX