Retour accueil

Vous êtes actuellement : AESH / AVS / EVS / Non-titulaires 


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail

AESH et enseignant⋅e⋅s : une relation à construire

samedi 1er février 2020

Le 30 janvier s’est déroulé un stage organisé par le SNUipp-FSU. Il a réuni plus de 80 participant·e·s, PE et AESH mélangé·e·s.

Grégoire Cochetel, enseignant à l’INSPE de Clermont-Auvergne, est venu le matin nous présenter le fruit de ses réflexions sur le métier d’AESH.

Retour sur la genèse plus que laborieuse de ce métier d’accompagnant, puis présentation des spécificités de ce métier, et du rapport particulier qui doit se construire entre l’élève, l’accompagnant· et l’enseignant·e.

Cette présentation a bien illustré l’importance d’être au clair sur le rôle et les missions de chacun, sur la nécessité de créer les espaces d’échange professionnel...que l’institution ne nous donne pas.

Pourtant ce travail est nécessaire à l’élaboration d’outils, et la reconnaissance du champ professionnel de chaque intervenant.

L’après midi était consacré à des échanges sur la façon dont est vécu le métier, et à la façon dont PE et AESH organisent leur collaboration.

Il en ressort tout d’abord un intérêt, pour ne pas dire un attachement très fort à ce métier de la part des AESH. Le bât blesse en revanche du côté de l’institution : organisation chaotique, interlocuteurs absent·e·s ou incompétent·e·s, mépris du travail effectué, des conditions de travail, des missions… La violence qui est faite aux personnels relève dans bien des cas d’une forme de maltraitance absolument inadmissible.

Les discussions ont aussi mis en avant les difficultés qui peuvent exister entre AESH et enseignant, et nous font mesurer à quel point la formation à ce travail en binôme (voire plus, y compris avec les ATSEM) est essentiel pour pouvoir dépasser les questions de caractère et les représentations des métiers par les un·e·s et les autres.

Le SNUipp-FSU, suite à cette journée, propose à tous les personnels AESH de s’emparer collectivement de la défense de leur profession. L’outil syndical doit permettre de porter les revendications légitimes de reconnaissance de ce métier, à commencer par l’exigence de contrats en bonne et due forme, du respect des missions et des conditions de travail prévues par les textes, sans interprétation fallacieuse.

L’urgence de formation à la fois des AESH mais aussi, évidemment, des PE sur le travail d’accompagnement des élèves en situation de handicap est également évidente.

Le SNUipp-FSU construira avec les collègues pour obtenir cette reconnaissance du travail des AESH. Pour cela il demandera à être prochainement reçu en audience auprès de la rectrice, et se rapprochera également des autres organisations syndicales.

Le SNUipp-FSU continuera à proposer des stages de formation syndicale. Nous remercions toutes et tous les participant·e·s, ainsi que Grégoire Cochetel pour son intervention précieuse.

JPEG - 131.5 ko
Grégoire Cochetel venu parler du métier d’AESH
JPEG - 146.1 ko
Le livre de G. Cochetel, disponible sur Canopé
PDF - 1 Mo
Diaporama de l’intervention de G. Cochetel
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Tél : 05.56.31.26.63 | E-mail : snu33@snuipp.fr | Adresse : 44 cours Aristide Briand 33000 BORDEAUX