Retour accueil

fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail

Évaluations nationales au service de la promotion de la politique gouvernement : le ministère s’enfonce dans la manipulation

vendredi 8 novembre 2019

Alors que JM Blanquer communique sur la réussite de la politique du dédoublement en éducation prioritaire s’appuyant sur les premiers résultats des évaluations nationales, l’analyse des chiffres faite notamment par Roland Goigoux dément complètement.

Pour Roland Goigoux (dans un article publié dans le blog de Médiapart ici : « le principal résultat masqué est celui de l’échec de la politique du dédoublement des CP en éducation prioritaire, échec visible en étudiant les résultats CE1. »

A la lecture des chiffres publiés par la DEEP (direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance du ministère de l’Education), il apparaît que le ministre « oublie » de mentionner :
- le creusement des écarts entre les élèves des écoles hors éducation prioritaire et des élèves en REP et REP+.
- la gravité des difficultés persistantes rencontrées par les élèves en REP+

Autrement dit la politique coûteuse de dédoublement ne fonctionne pas et passe à côté de ses objectifs.

En cause : les injonctions pédagogiques rétrogrades du ministère, le mépris pour les enseignants contre l’avis desquels les réformes dont menées, l’absence de formation continue, la non prise en compte de la dimensions collective du travail dans les écoles.

Ainsi donc, JM Banquer continue de mentir pour justifier une politique qui ne fait pas ses preuves.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Tél : 05.56.31.26.63 | E-mail : snu33@snuipp.fr | Adresse : 44 cours Aristide Briand 33000 BORDEAUX