Retour accueil

Vous êtes actuellement : AVS / EVS / Non-titulaires 


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail

AESH : Une rentrée difficile

vendredi 27 septembre 2019

Le SNUipp-FSU 33 a mené une enquête auprès des écoles et des personnels accompagnants. Les résultats sont éloquents, et démontrent que derrière les belles paroles sur l’école inclusive, les moyens ne suivent pas.

Des élèves sans AESH

Au sein des écoles qui ont répondu, la moitié des élèves avec une notification d’accompagnement n’avaient personne à la rentrée. Ces situations se règlent, mais interrogent sur l’organisation de la transmission des notifications et le recrutement des personnels.

Des personnels sans contrats :

Plus de 65% des personnes qui ont répondu n’avaient toujours pas de contrat à l’approche de la fin du mois (enquête menée à partir du 20 septembre). Elles n’avaient signé qu’un PV d’installation, qui devrait être suffisant pour toucher la paie de septembre, mais ajoute de l’incertitude à des conditions déjà précaires.

Des affectations et avenants mouvants...

AESH nommés dans des écoles sans élèves en situation de handicap, avenants modifiant les affectations avec des changements de quotité d’heure, plusieurs AESH sur un même établissement au lieu de compléter les emplois du temps...les témoignages reçus font état de situations très floues, et qui peinent à s’arranger faute d’interlocuteurs.

Des déplacements sur la journée :

Parmi les AESH qui interviennent sur plusieurs établissement (50% des réponses), la moitié doit changer en cours de journée. Les AESH qui sont dans cette situation doivent recevoir des ordres de mission ouvrant droit aux frais de déplacement.

Une administration distante :

40% des personnes nous disent ne pas savoir à qui s’adresser, ou n’obtenir aucune réponses des services, qui eux même sont débordés faute de personnel suffisant.

Des personnes engagées, un métier passionnant

Dans les témoignages qui pointent les difficultés, nous lisons aussi l’engagement et l’investissement des personnes pour un travail qui a du sens, qui sert les élèves et la classe. Beaucoup font état de bonnes relations au sein des équipes, et de l’intérêt des missions. Bref un vrai métier, qui mérite plus de reconnaissance.

Le SNUipp-FSU revendique une reconnaissance du métier d’ AESH avec une rémunération à la hauteur, une réelle formation et des conditions de travail décentes.

Merci de transmettre cet article à vos collègues AESH Si vous avez des questions Si vous rencontrez des difficultés Si vous souhaitez recevoir les informations du SNUipp-FSU

snu33@snuipp.fr 0556312663

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Tél : 05.56.31.26.63 | E-mail : snu33@snuipp.fr | Adresse : 44 cours Aristide Briand 33000 BORDEAUX