Retour accueil

fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail

Compte-rendu du conseil de formation du 28 juin

vendredi 5 juillet 2019

Le Conseil de Formation réunit administration et représentants des personnels et des usagers de l’ESPE. Cette instance traite des questions liées à la formation initiale et continue.

Formation initiale

Le DASEN a reçu des stagiaires tiré·e·s au sort pour parler de l’année de formation.
Le SNUipp-FSU a rappelé que les demandes d’apports pratiques sont liés à l’urgence de devoir assurer la classe, mais que ce sont des bases théoriques solides qui permettent de construire son identité professionnelle, et qu’il ne faut donc pas les négliger dans la formation initiale.
Un questionnaire va être lancé par DSDEN et les organisations syndicales sur les conditions de formation et de travail des PES à la rentrée.
L’an prochain, une infirmière du rectorat va intervenir pour mener des Entretiens Santé-Travail Infirmier (ESTI) auprès des PES.

Bilan de l’année 2018/19
296 PES (professeurs des écoles stagiaires)
260 titularisés
60 PIFIR (pour les PES rencontrant des difficultés) dont 25% CAPE
21 CAPE (commission qui étudie la titularisation des PES ou se prononce pour un renouvellement voire un licenciement)
6 CAPE de PES qui n’ont pas eu de PIFIR

Calendrier de rentrée pour les PES 2019-2020 
26-08-2019 : accueil par le recteur à Mérignac + accueil par le responsable de site
27 et 28 août : groupes de travail à l’ESPE
29 août : accueil de tous les PES à Matméca (Bordeaux 1)

Déroulement de l’année  
La maquette ne sera pas modifiée pour la rentrée.
2A2E ( Analyse de l’Activité de l’Élève et de l’Enseignant) : pendant la 5ème période, des observations se feront dans un cycle différent de celui de la classe occupée en responsabilité.
Les PES qui souhaitent observer dans l’ASH doivent faire la demande à la DSDEN.
Pour les DU adapté : le module 2A2E commencera dès le début d’année

La liste complémentaire sera appelée pour pallier à des démissions de PES, pas pour vacance de poste.

S’il y a un recrutement de contractuel·le·s, il y aura un dispositif de formation mis en place, différent de cette année.

Pour le SNUipp-FSU, enseigner est un métier qui s’apprend. Il demande une formation initiale rémunérée sur 2 ans. Le SNUipp-FSU s’oppose au recrutement de contractuels.

CAPE : la DSDEN a contacté et accompagné les collègues en difficulté, notamment pour expliciter ce qu’est une CAPE.
Le SNUipp a alerté l’administration sur le caractère anxiogène de ces CAPE qui fragilise les PES au moment de défendre leur situation.

Formation continue

Pas de baisse des formations modulaires malgré l’imposition des 18H, mais baisse de la demande d’environ 30 %.
Pour le SNUipp-FSU la formation imposée dans les 18 heures ne correspond pas aux besoins et demandes des collègues. C’est un levier de formatage des pratiques et de réduction de l’agir enseignant.
L’administration avance que les questionnaires de satisfaction sont positifs.

Besoins identifiés dans le département pour enseignant.es : inclusion, différenciation, gestion des élèves hautement perturbateurs, utilisation du numérique pour les séances de classe et la formation à distance. Ces besoins seront pris en compte dans le parcours de formation l’an prochain, donc dans le cadre du lire-écrire-compter… pour une formation spécifique cela se fera sur le temps « modulaire ». Des accompagnements pourront être envisagés dans des situations particulières (cas des enfants hautement perturbateurs notamment).
Le SNUipp-FSU a regretté que cette question ne soit pas prise plus au sérieux dans le cadre de la formation continue.

Les enseignant.es sur double niveau à cheval sur deux cycles devront choisir leur cycle car les calendriers des formations se chevauchent (le même en français/maths).

Formations REP+ : changement pour le REP+ Blanqui, pour permettre 3 journées par cycle et le reste en équipes. Cela risque d’avoir un impact sur le fonctionnement des Trbis Formation REP+, qu’il faudra préciser.

CAPPEI : la DSDEN explique que le taux d’échec est lié à un réajustement des exigences. Un groupe de travail avec l’ESPE et le rectorat est prévu.

Modules CAPPEI : une nouvelle organisation est prévue l’année prochaine pour mieux coller aux besoins des enseignant·e·s (sans que l’on aie plus de précisions).

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Tél : 05.56.31.26.63 | E-mail : snu33@snuipp.fr | Adresse : 44 cours Aristide Briand 33000 BORDEAUX