Retour accueil

Vous êtes actuellement : Personnels - Nos droits  / CAPD 


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail

Accès à la classe exceptionnelle : dernier jour pour candidater

vendredi 17 mai 2019

Les collègues ayant atteint le 3e échelon de la hors classe et ayant occupé des fonctions spécifiques pendant au moins 8 ans peuvent candidater jusqu’au 17 mai. Les collègues ayant atteint le 6e échelon de la hors-classe n’ont pas besoin de candidater. La CAPD aura lieu le 27 juin. Seul les élu.es du SNUipp-FSU siégeront à cette CAPD restreinte conformément à la réglementation.

Le barème

Appréciation de l’IA-Dasen

Excellent 140 points Très satisfaisant 90 points Satisfaisant 40 points Insatisfaisant 0

Le pourcentage des appréciations « Excellent » au titre d’une campagne s’élève à : 15 % maximum des candidatures recevables pour le premier vivier ; 20 % maximum des éligibles pour le second vivier (non recevables au titre du premier vivier). Le pourcentage des appréciations « Très satisfaisant » au titre d’une campagne s’élève à : 20 % maximum des candidatures recevables pour le premier vivier ; 20 % maximum des éligibles pour le second vivier (non recevables au titre du premier vivier).

Ancienneté dans la plage d’appel

Il est tenu compte de l’échelon au 31 août de l’année au titre de laquelle le tableau d’avancement est établi et de l’ancienneté conservée dans cet échelon à la même date. Échelon et ancienneté au 31 août Valorisation de l’ancienneté dans la plage d’appel (sauf avis insatisfaisant) 3e échelon hcl sans ancienneté 3 3e échelon hcl ancienneté comprise entre 1 jour et 11 mois 29 jours 6 3e échelon hcl ancienneté comprise entre 1 an et 2 ans 5 mois 29 jours 9 4e échelon hcl sans ancienneté 12 4e échelon hcl ancienneté comprise entre 1 jour et 11 mois 29 jours 15 4e échelon hcl ancienneté comprise entre 1 an et 1 an 11 mois 29 jours 18 4e échelon hcl ancienneté comprise entre 2 ans et 2 ans 5 mois 29 jours 21 5e échelon hcl sans ancienneté 24 5e échelon hcl ancienneté comprise entre 1 jour et 11 mois 29 jours 27 5e échelon hcl ancienneté comprise entre 1an et 1 an 11 mois 29 jours 30 5e échelon hcl ancienneté comprise entre 2 ans et 2 ans 11 mois 29 jours 33 6e échelon hcl sans ancienneté 36 6e échelon hcl ancienneté comprise entre 1 jour et 11 mois 29 jours 39 6e échelon hcl ancienneté comprise entre 1 an et 1 an 11 mois 29 jours 42 6e échelon hcl ancienneté comprise entre 2 ans et 2 ans 11 mois 29 jours 45 6e échelon hcl ancienneté égale ou supérieure à 3 ans 48 L’ancienneté dans la plage d’appel d’un agent ayant une appréciation « insatisfaisant » n’est pas valorisée.

L’avis du SNUipp-FSU Ce nouveau grade est accessible uniquement à certains PE déjà à la hors classe et selon certaines conditions. Tous n’y ont pas droit ce qui constitue une rupture d’égalité dans la carrière des PE. La création de cette classe exceptionnelle dont l’accès est réduit à 10 % des PE et qui est avant tout réservée à certaines fonctions introduit, de fait, le principe de deux carrières distinctes chez les PE. C’est une première qui va à l’encontre du principe « même métier, même dignité » que nous défendons. Le SNUipp-FSU dénonce cette rupture d’égalité et refuse l’idée qu’il y aurait des PE de « seconde zone » qui n’auraient pas les mêmes possibilités de carrière qu’une petite partie de leurs collègues. Ce nouveau grade est clairement un outil managérial de gestion des personnels pour récompenser quelques heureux élus triés sur le volet. Le ministère considère qu’il existe d’un côté, un métier « facile » et de l’autre, un métier plus difficile qu’il faut valoriser en lui réservant une carrière à part. Or, le sujet n’est pas là. Directeurs, formateurs, enseignants en éducation prioritaire, enseignants référents doivent être reconnus financièrement et avec du temps quand ils sont en fonction et non en fin de carrière, en leur réservant cette classe exceptionnelle. De plus, beaucoup d’enseignants exercent dans des conditions difficiles qui ne sont pas nécessairement réservées aux REP, avec des effectifs chargés, de la difficulté scolaire lourde, des élèves en situation de handicap... Pourquoi ces enseignants se verraient-ils exclus de la possibilité d’accéder à cette classe exceptionnelle ? Seraient-ils moins remarquables que d’autres ? Le SNUipp-FSU demande : Un déroulement de carrière sans obstacle Les modalités d’accès à la classe exceptionnelle éloignent encore d’un déroulement de carrière sans barrage de grade qui permette à tous les personnels d’accéder, avant de partir à la retraite, aux indices terminaux de leur corps.

Permettre à toutes et tous de terminer au dernier échelon de la hors-classe.

D’autres mesures sont nécessaires pour rendre le métier et certaines fonctions attractives. Ce n’est pas en faisant miroiter un bonus de carrière au bout de 30 voire 35 ans d’exercice professionnel que l’on va rendre attractives certaines fonctions ou les écoles situées en éducation prioritaire. Accélérer la carrière de celles et ceux qui exercent en éducation prioritaire, sans que cela ne ralentisse la carrière des autres personnels, augmenter les salaires par des bonifications indiciaires, améliorer les conditions de travail en réduisant le nombre d’élèves par classe, en développant des possibilités de travail en petits groupes sont autant de moyens de rendre attractif le métier et ses fonctions particulières.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Tél : 05.56.31.26.63 | E-mail : snu33@snuipp.fr | Adresse : 44 cours Aristide Briand 33000 BORDEAUX