Retour accueil

Vous êtes actuellement : Personnels - Nos droits  / CAPD 


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail

Accès à la hors-classe : les avancées obtenues par le SNUipp-FSU

vendredi 24 mai 2019

Mise à jour 24/05/2019 : Les remarques du SNUipp-FSU en CAPD ont porté leurs fruits, et ont permis d’obtenir un tableau de promotion à la Hors-Classe plus équitable. Contactez nous pour connaître votre situation.

Le SNUipp-FSU rappelle qu’il est opposé aux promotions au mérite. Pour le SNUipp-FSU, les enseignants doivent avancer à un cadencement unique et au rythme le plus rapide, une réelle revalorisation des salaires est nécessaire. Depuis l’année dernière, les règles d’accès à la hors classe ont changé. Les collègues sont promouvables dès la 2e année du 9e échelon. Les collègues sont classés par un barème national : qui comprend l’ancienneté dans l’échelon et l’avis du DASEN A barème égal, les collègues sont départagés par plusieurs discriminants successifs : • valeur professionnelle • échelon • AGS • Ancienneté d’échelon • ancienneté de grade

Cette année, le nombre de promotions augmente et passe à 15,1% des promouvables : 330 collègues sont promus pour 2187 promouvables. (En 2018, avec un taux de 13,8% de promotions, le nombre de promus était de 279 collègues sur 2155 collègues promouvables).

Les élus du SNUipp-FSU sont intervenus pour dénoncer : • l’impossibilité de consulter son avis sur iProf, pour les collègues, qui ont obtenu un avis l’an dernier. • le flou et l’opacité concernant la façon dont les avis des IEN ont été donné l’an dernier aux collègues : pas de visite ou d’entretien avec l’IEN concerné, des collègues avec des inspections très anciennes, déconnexion entre l’avis et les anciens rapports d’inspections... • la violence à la réception des avis pour beaucoup de collègues. Cet avis est censé apprécier notre « valeur professionnelle », et dans notre culture professionnelle les qualificatifs utilisés, « très satisfaisant », « satisfaisant », « à consolider » sont chargés de sens. Ils renvoient à la perception des IEN de la manière dont les enseignants exercent leur métier. • la conservation de l’avis du DASEN pour les campagnes de promotions à venir : comment imaginer qu’un enseignant n’évolue pas professionnellement, ne prenne pas en compte les remarques des IEN ?

Le SNUipp-FSU a adressé un courrier au DASEN pour demander que la situation des personnels en fin de carrière fasse l’objet d’une attention particulière, en particulier les ex-instituteurs. En réponse, le DASEN propose de réexaminer la situation des anciens instituteurs retraitables pour permettre à certains d’entre eux d’être promus avant leur départ à la retraite. Les élus du SNUipp-FSU se félicitent de cette décision. Par ailleurs, comme le SNUipp-FSU le demande depuis l’an dernier, l’Ancienneté Générale de Service est prise en compte avant l’ancienneté de grade. Cela permet de d’améliorer l’équité de traitement vis à vis des collègues en fin de carrière. Le SNUipp-FSU demande toujours que l’AGS soit le premier des critères de classement.

opendocument text - 65 ko
Le courrier au DASEN
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Tél : 05.56.31.26.63 | E-mail : snu33@snuipp.fr | Adresse : 44 cours Aristide Briand 33000 BORDEAUX