Retour accueil

fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail

Le Sénat attaque (encore) les fonctionnaires !

jeudi 20 décembre 2018

Au Sénat, la haine du service public

Alors que notre Président essaie de nous faire croire à sa compassion, les Sénateurs assument leur mépris pour le service public et ses agents. Les voilà qui proposent donc que nous subissions 3 jours de carence lors des arrêts de travail pour maladie. Cette nouvelle attaque contre les conditions de travail des agents publics, alors que la question du pouvoir d’achat et de la justice fiscale secoue le pays, montre encore à quel point le Palais du Luxembourg erre loin du quotidien des Français. Les arguments pour justifier cette proposition (qui n’a pas été validée par l’Assemblée Nationale pour l’instant) sont proprement hallucinants :

- le jour de carence permettrait de limiter l’absentéisme : si une légère baisse est constatée sur les arrêts très courts depuis le retour du jour de carence, elle s’accompagne d’une hausse des arrêts plus longs. Autrement dit des personnes malades vont quand même travailler au lieu de se soigner, puis s’arrêtent longtemps quand elles sont trop malades...bien joué !

- les jours de carence dans le privé sont dans leur grande majorité compensés par l’employeur. Non seulement le Sénat ne propose rien de tel, mais le rapporteur de la proposition, Albéric de Montgolfier, explique sans ciller qu’un tiers des salariés du privé ne bénéficient d’aucune compensation. Nous en sommes donc là : le Sénat propose d’aligner la fonction publique sur le privé, mais pas n’importe lequel. Pas celui qui bénéficie de conventions collectives, de comité d’entreprise, de treizième mois, mais bien celui qui n’a rien d’autre que la précarité. Celui qui est dans la rue depuis un mois.

L’assemblée nationale a fort heureusement rejeté cette proposition.

Le SNUipp-FSU dénonce cette attaque contre le traitement des fonctionnaires, et revendique la fin du jour de carence, mesure punitive, inefficace, et qui ne répond en rien à l’exigence de continuité du service public.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Tél : 05.56.31.26.63 | E-mail : snu33@snuipp.fr | Adresse : 44 cours Aristide Briand 33000 BORDEAUX