Retour accueil

Vous êtes actuellement : CHSCT 


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail

Compte rendu du CHSCT du 15 octobre 2018

dimanche 14 octobre 2018

1/ Bilan chiffré de la cellule de suivi des élèves à besoins éducatifs particuliers

Pour rappel, cette cellule départementale est saisie par les IEN de circonscription Il y aura une extension de ce dispositif au 2nd degré à partir de novembre 2018. Il existe 4 CPC ASH et 2 IEN ASH pour le département. 66 dossiers suivis pour l’année 2017/18 dont 11 restent en cours de traitement. 79% des enfants relèvent ou sont en cours de reconnaissance par la MDPH. 41% des dossiers ont bénéficié d’une visite des CPC ASH avec pour objectifs : l’observation de l’élève et le croisement des réponses apportées, le soutien et le développement du travail en équipe, l’apport d’outils didactiques, la formation à certains profils d’élèves, le conseil à l’aménagement pédagogique.

Il a été mis en place :

  • la diffusion d’un guide d’aide à la prise en compte d’un élève perturbateur à l’intention de tous les enseignants.
  • Le développement d’une formation des directeurs pour favoriser un pilotage sécure de ces profils d’élèves.

La FSU intervient sur plusieurs points :

  • il existe une disparité de suivi des situations selon les circonscriptions.
  • il y a une forte demande de formation de la part des enseignants et cette formation n’est pas proposée.
  • l’inclusion et l’accueil des élèves à besoin éducatifs particuliers nécessite des moyens : baisse des effectifs dans les classes, RASED complet pour chaque école, décharge de direction, temps de concertation suffisant...
  • certains territoires sont très défavorisés en structures de soins(CSMI, professionnels de santé, établissements spécialisés...)

L’IEN ASH précise que dans certaines écoles la journée de solidarité est consacrée à de la formation sur l’accueil des élèves à besoins éducatifs particuliers et que des ateliers d’analyse de pratique peuvent être organisés.

2/ Bilan des fiches SST

Tous les agents peuvent compléter une fiche SST dans le registre de santé et sécurité au travail pour signaler un danger, ou un problème. Mme Malherbe, conseillère de prévention départementale, fait le point sur plusieurs situations restées sans réponse à l’issue du groupe de travail où sont étudiées les fiches SST rédigées par les agents. La FSU effectue un travail rigoureux de suivi de toutes les situations et problèmes signalés par les agents. N’hésitez pas à nous contacter.

3/ Echange sur la visite au collège de Peujard

Sans attendre le bilan officiel de la visite du collège Émile Durkheim réalisée le vendredi 12 octobre 2018, le CHSCT de la Gironde alerte l’administration sur la situation des personnels de cet établissement. Il estime très urgent de relancer des pistes de solution pour sortir les personnels de la situation de stress et de souffrance professionnels dans laquelle ils se trouvent.

À la date du 12 octobre, les solutions apportées par l’administration ne sont pas à la hauteur de la gravité de la situation constatée.

Il ne s’agit pas pour le CHSCTD de trancher les responsabilités de cette situation, mais de constater qu’elle est intenable pour les personnels et qu’il y a nécessité à sortir de la crise.

Le CHSCT estime que doivent être prises rapidement des mesures comme :

  • la nomination d’un médiateur,
  • l’intervention de la médecine de prévention et d’un psychologue du travail pour les personnels qui le souhaitent.

Au vu des témoignages recueillis vendredi dernier, le CHSCTD alerte l’administration sur des cas de souffrance extrême qui pourraient avoir des conséquences gravissimes sur la santé des personnels et leur intégrité morale et physique.

PDF - 47.2 ko
déclaration de la FSU
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Tél : 05.56.31.26.63 | E-mail : snu33@snuipp.fr | Adresse : 44 cours Aristide Briand 33000 BORDEAUX