Retour accueil

Vous êtes actuellement : phychologue de l’éducation nationale 


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail

Évaluations : Halte au harcèlement !

jeudi 4 octobre 2018

Le fiasco : Le dispositif prend l’eau, les enseignants trinquent !

Depuis le début, de la mise en œuvre des évaluations nationales de CP et CE1, c’est la panique dans les DSDEN.

C’est un véritable fiasco auquel nous assistons, tant ces évaluations nationales semblent mal conçues, mal préparées, et mal organisées.

Résultat, plutôt que de reconnaître ses erreurs et revenir sur le dispositif, le ministère montre les muscles et l’accroissement de la pression hiérarchique pour contrôler la passation n’a d’égale que la précipitation pour « accompagner » la saisie des résultats.

En effet, dès que les enseignant.es ont découvert le contenu, grâce au SNUipp-FSU notamment, et que la grogne s’est organisée, les IEN ont été sommés de harceler les écoles : dates de passation, dates de saisie...à chaque jour son coup de fil ou son mail pour savoir où en sont les écoles.

La saisie des résultats, qui cantonnent les enseignant.es à un rôle de « preneurs de notes », ne se passe pas très bien : lenteur du logiciel, serveur qui plante, identifiants qui ne fonctionnent pas… La DSDEN en panique met donc en place un numéro spécial, une adresse mail, une équipe d’assistance… mais quelle perte de temps, quelle débauche d’énergie, et tout ça pour quoi ? Pendant ce temps, les enseignant.es ne sont pas en train de remplir leur mission auprès des élèves, et ne peuvent mettre en place les apprentissages, lancer leurs projets...Sont-ils censé.es attendre les retours du logiciel pour commencer à travailler ? Les élèves comme les enseignant.es ne peuvent faire les frais de l’impréparation voire de l’incompétence de quelques décideurs. Nous méritons mieux que ça !

Comment les équipes reprennent la main en Gironde ?

Plusieurs école ont déjà répondu à notre enquête sur la réalité des évaluations dans les écoles.

La plupart on fait passer tout ou partie des items. Dans notre enquête, 80 % des écoles qui ont fait passer les évaluations ont aménagé les consignes et/ou adapté le temps de passation et/ou aidé les enfants.

1/4 des écoles ne saisira pas les réponses des élèves et 1/3 partiellement seulement. Preuve du crédit accordé par les équipes à ces évaluations : la moitié ne sait toujours pas si elle va communiquer les résultats aux parents, puisqu’on ne sait pas ce que la machine va nous rendre. 1/4 des écoles sait déjà qu’elles n’en feront rien.

A bon entendeur ….

Le SNUipp-FSU33 encourage les équipes à reprendre la main sur les évaluations, à ne pas faire remonter les résultats, à envoyer une motion du conseil des maîtres à adapter (proposition ici) et à nous dire ce que vous faites en répondant en 5 min chrono à notre questionnaire en ligne. : ici

Le SNUipp-FSU33 met en garde contre toute tentative d’exploitation de l’administration de résultats agrégés qui n’auront pas de sens compte tenu de la diversité des conditions de passation.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Tél : 05.56.31.26.63 | E-mail : snu33@snuipp.fr | Adresse : 44 cours Aristide Briand 33000 BORDEAUX