Retour accueil

Vous êtes actuellement : FSU / Société / Politique  / RESF 


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail

Bal du RESF : Solidaires et déterminé.es !!

samedi 26 mai 2018

Samedi 2 juin à partir de 18 heures sur la place St Michel, le Réseau Education Sans frontière organise sa fête annuelle. Parrainages républicains, musique, repas du monde, et bal folk pour finir la soirée.

C’est l’occasion de revenir sur une année d’intense activité, malheureusement indispensable tant la situation des personnes qui sont venues en France chercher refuge se dégrade d’année en année.

Toujours plus restrictives, les décisions de l’État précarisent, fragilisent, laissent à la rue, familles et mineurs isolés.

Le RESF, ce sont d’abord et avant tout, ces comités de soutien qui voient le jour dans les écoles et établissements scolaires quand un élève et sa famille se retrouvent en difficulté parce que L’État refuse de leur octroyer le droit de vivre et de travailler en France La solidarité est à la mesure de la dégradation de la situation : le nombre de comités de soutien a fortement augmenté. Parents et enseignants accompagnent, conseillent, soutiennent dans leurs démarches, leur parcours chaotique d’intégration, ces déboutés du droit d’asile pour qui il est inenvisageable de retourner dans le pays qu’ils ont fui. Le RESF fait partie du collectif de suivi de Mineurs Isolés, ces jeunes qui ont fui leur pays, la guerre, la misère, la violence, la ségrégation, qui ont passé plusieurs mois, voire plusieurs années sur les routes au péril de leur vie et qui sont si mal accueillis au pays des droits de l’ Homme ! Là aussi la solidarité citoyenne est remarquable : accueil, alphabétisation, suivi scolaire, démarches incessantes auprès des institutions qui devraient s’en occuper.

Alors que la scolarisation est une obligation pour une municipalité, le RESF a dû intervenir auprès de plusieurs municipalités girondines qui, sous divers prétextes, ont refusé ou freiné la scolarisation d’enfants de familles étrangères. La FSU est aussi intervenue pour que cesse ce scandale. Cette année, avec plusieurs centaines d’organisations au niveau national et 25 en Gironde, le RESF a lancé les États Généraux des Migrations pour une autre politique migratoire. Le constat est unanime chez tous ceux et celles qui militent au quotidien auprès des étrangers en situation irrégulière : La France mène une politique inhumaine et inefficace. Elle doit en changer. Les États Généraux des Migrations sont un processus de sensibilisation de la population, d’interpellation des politiques, de mise en commun des expériences qui a débuté en octobre 2017 au niveau national. En Gironde, 600 personnes se sont retrouvées au Rocher de Palmer le 24 mars pour lancer l’évènement. A l’occasion du débat parlementaire sur la loi « asile et immigration » tous les députés et sénateurs girondins ont été interpellés, certains nous ont reçus. Les États Généraux ont été l’occasion de rédiger le livre noir de l’accueil des migrants en Gironde et d’être reçus par la représentante du Préfet à qui nous avons détaillé tous les manquements de l’État en matière d’accueil et d’accompagnement.

Alors le 02 juin, on fait la fête ! On chante, on danse, on rit tous et toutes ensemble, pour montrer que ce monde solidaire et fraternel existe, il suffit de le vouloir. On vous attend nombreux et nombreuses. Solidaires et déterminé.es !!

PDF - 150.1 ko
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Tél : 05.56.31.26.63 | E-mail : snu33@snuipp.fr | Adresse : 44 cours Aristide Briand 33000 BORDEAUX