Retour accueil

Vous êtes actuellement : Action - revendicatif 


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail

Tous les postes de CP et CE1 dédoublés seront profilés à la rentrée 2018 !

jeudi 11 janvier 2018

Le SNUipp-FSU s’oppose à ce profilage qui met la pression aux équipes, trie les collègues et renforce le pouvoir des IEN. À marche forcée les écoles de REP et REP+ doivent dès maintenant se positionner sur la répartition des enseignant.es qui occuperont les postes dédoublés l’année prochaine. Une injonction qui prouve encore le peu de cas que la DSDEN fait du travail d’équipe et de la concertation.

Les conseils des maîtres doivent donc indiquer à leur IEN si des personnes de l’école sont volontaires pour occuper les postes CP ou CE1 dédoublés. C’est l’IEN qui valide ou non cette proposition : c’est la disparition de l’équité et de la transparence ! Quels sont les critères de sélection des candidats ? S’il n’y a pas d’accord ou si l’IEN ne donne pas un avis très favorable, alors le pire scénario se dessine : les dernier.es arrivé.es dans les écoles subiront une fermeture de poste, et tant pis s’ils.elles mettaient en place une action et des projets pour les élèves.

Ces dérives du management, sous couvert d’ « école de la confiance » et d’une bienveillance que l’on continue à chercher en direction des enseignant.es, prennent chaque année plus d’ampleur. Elles dessinent une gestion à la tête du client, au bon vouloir des IEN, et qui prétend élire des enseignants qui seraient plus « efficaces » que d’autres.

Vous nous direz pourtant que des enseignants qui connaissent le CP il y en a plein, que d’autres découvrent ce niveau sans dégâts particuliers, que certains ont de l’expérience et d’autres non. Parfois l’année est compliquée, parfois non. Certaines fois on trouve la solution pour aider un élève en difficulté, malheureusement d’autre fois on ne trouve pas ...alors on aimerait avoir recours à des aides : le RASED, de la formation continue, et puis on peut trouver des idées auprès des collègues…

Et bien non. Il semblerait que certain.es soient fait.es pour le CP, et pas les autres. c’est du moins ce que soutient le DASEN pour justifier d’obliger des personnels à changer de niveau, refuser à d’autres de pouvoir enseigner en CP ou CE1. Sur quoi s’appuie-t-il pour affirmer cela ? Sur rien.

Là vous vous dîtes le SNUipp exagère. Et bien même pas. Le DASEN n’a aucune espèce de début de bilan du profilage des postes, si ce n’est que les IEN lui disent que c’est génial. Les IEN… vous vous rappelez, ce sont eux qui font passer les entretiens. On les voit mal venir expliquer que ce dispositif ne sert à rien, alors qu’ils sont chargés de le rendre efficient….

Alors concrètement quel est le but de tout ça ? La réussite des élèves ? Bien sûr que non, la mesure de réduction des effectifs peut être perçue comme positive (attendons de voir tout de même son impact sur la carte scolaire qui risque d’être cataclysmique), mais de voir l’IEN adouber les enseignant.es nommé.es, on ne voit pas. Ou alors il faudrait se demander ce qu’on entend par « engagement de trois ans », « continuité pédagogique »...et l’on voit se dessiner un bien triste avenir pour les enseignants profilés et leurs élèves. Un avenir où l’on ne recherche pas des compétences mais de l’obéissance, pour mettre en œuvre des pédagogies imposées (dispositifs pédagogiques, manuels choisis par l’institution), où notre capacité d’élaborer, inventer, adapter est niée avec mépris et arrogance par des gens qui n’en savent sûrement pas plus que nous sur ce qu’est une classe..

Le SNUipp ne se résigne pas à cette « approche ressources humaines » dont se vante le DASEN, nous demandons l’arrêt de ces politiques qui ont pour seul but de fragmenter toujours plus les équipes, renforcer le pouvoir et le contrôle des IEN (dont on cherche encore le bien fondé pour la réussite des élèves). Le profilage ne sert à rien, tous les enseignants peuvent se positionner sur un poste qui les intéresse, dans le respect des décisions d’équipe et des règles équitables du mouvement.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Tél : 05.56.31.26.63 | E-mail : snu33@snuipp.fr | Adresse : 44 cours Aristide Briand 33000 BORDEAUX