Retour accueil

Vous êtes actuellement : Enseignement spécialisé 


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail

Jeudi 26 janvier le collectif RASED 33 était reçu en audience à la DSDEN

lundi 30 janvier 2017

Quelques jours avant les premiers arbitrages de la carte scolaire (premières mesures de la rentrée 2017 le 7 février), cette audience revêtait un intérêt tout particulier. D’autant que le même jour, le SNUipp-FSU votait contre le projet de réforme de la formation spécialisée

(lire le compte-rendu des débats du Conseil Supérieur de l’Éducation et la déclaration du SNUipp-FSU)

Le CSEE a finalement adopté le décret et les 2 arrêtés définissant l’organisation de la formation et de l’examen du CAPPEI (certificat d’aptitude professionnelle aux pratiques de l’éducation inclusive).

Pourtant ce projet acte des régressions importantes pour l’enseignement spécialisé, notamment pour les enseignements adaptés réorientés vers l’inclusion et le handicap. Le référentiel de compétences des RASED revoit à la baisse les interventions directes auprès des élèves. Comment rendre plus efficient les RASED sans les abonder ? C’est l’équation que s’emploie à résoudre le ministère.

Mais revenons-en à l’audience de notre collectif. (voir compte-rendu en pièce jointe)

Sans surprise, ce n’est pas cette année que les RASED vont être réhabilités en Gironde. 3 ou 4 créations sont prévues par le DASEN pour venir abonder les 200 postes restants. (Pour rappel 150 postes ont été supprimés depuis 2008). Souvenons-nous de la promesse de François Hollande de restituer tous les postes. Réclamer ces postes relèverait aujourd’hui, du théâtre, selon le DASEN adjoint. Évidemment, les attentes vis à vis de ce dispositif ne sont plus les mêmes !!!

D’ailleurs, les départs en formation CAPA-SH ou CAPPEI prévus ne couvriront pas les postes vacants ou créés (3 E et 2 G)

Concernant le redéploiement de la carte scolaire des RASED en lien avec le redécoupage des circonscriptions, le projet n’est pas encore aboutit. Des transformations (peu nombreuses et sur des postes vacants essentiellement) et transferts de postes (plus nombreux mais peu éloignés de leur implantation d’origine) sont à prévoir. Le tout étroitement lié aux implantations des PMQC, clairement en concurrence avec les postes E.

Concernant les pilotages des Réseaux, « souplesse » est le maître-mot. Il y aurait même des « mutualisations » de réseaux entre les circonscriptions de Bordeaux. D’ailleurs, une réunion des 3 RASED bordelais est prévue le 17 février.

Rescapés des années Sarkosy, les RASED se trouvent une nouvelle fois attaqués au cœur de leur missions. Le SNUipp-FSU ne peut se résoudre à ce gâchis. Dans le cadre des opérations de carte scolaire, il aura à cœur d’intervenir avec le collectif pour la création de postes spécialisés et les départs en formations autant que de besoin.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Tél : 05.56.31.26.63 | E-mail : snu33@snuipp.fr | Adresse : 44 cours Aristide Briand 33000 BORDEAUX