Retour accueil

Vous êtes actuellement : Enseignement spécialisé 


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail

PROJET DE REFORME CAPPEI

samedi 28 janvier 2017

Le décret et les deux arrêtés portant réforme de la formation des enseignants spécialisés (CAPPEI) ont été débattus au CSE du 26 janvier 2016. Le SNUipp-FSU a voté contre ces trois projets.

Vous trouverez ci-joint la déclaration que le SNUipp-FSU a lue au CSE.

Le SNUipp-FSU a défendu un certain nombre d’amendements pour :

- valider un volume de formation minimal de 400 heures ;
- un pré-stage de 3 semaines ;
- demander la présentation d’un écrit professionnel plutôt qu’un simple dossier
- garantir le remplacement des collègues partis en formation ;
- obtenir la délivrance d’une nouvelle attestation en cas de formation complémentaire permettant d’occuper un nouveau poste ;
- la mise en place d’un cadrage national de reconnaissance des fonctions de tuteur.

Le SNUipp-FSU a également insisté sur toutes les questions qui restent en suspens concernant le recueil des candidatures, le choix des candidats, leur affectation, le rôle des commissions paritaires, des CT….

Sur les trois premières demandes, le ministère a opposé une fin de non-recevoir. La nouvelle attestation avec les droits afférents est actée et le ministère annonce qu’il réfléchit aux modalités de reconnaissance des missions de tuteur. Il a donné son accord pour un groupe de travail sur les questions de ressources humaines.

Voici le résultat des votes :

. POUR CONTRE ABSTENTION REFUS de VOTE
Décret _L’UNSA et les syndicats CFDT, la FCPE… ont voté pour 36 18 4 8
Arrêté sur l’organisation de la formation _ L’UNSA et les syndicats CFDT, la FCPE… ont voté pour 30 18 12 5
Arrêté sur l’organisation de l’examen 25 24 4 12

L’UNSA a fait une déclaration essentiellement axée sur la formation commune 1er et 2e degrés et les questions relatives au mouvement, qualifiant tout de même la réforme d’ « emblématique de l’attention portée aux élèves à besoins éducatifs particuliers ». Le SGEN-CFDT estime qu’avec cette réforme « la loi sur la refondation est mise en actes ». Il regrette qu’on ne soit pas allé jusqu’à une évaluation par compétences des différents modules.

Les syndicats 2edegré de la FSU ont voté pour le décret et l’arrêté sur l’organisation de l’examen. Ils se sont abstenus sur l’arrêté concernant l’organisation de la formation. Ceci s’explique par l’extension de la formation au second degré et la prise en compte de leurs amendements.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Tél : 05.56.31.26.63 | E-mail : snu33@snuipp.fr | Adresse : 44 cours Aristide Briand 33000 BORDEAUX