Retour accueil

fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail

Journées mondiales contraception et IVG, à Bordeaux, mercredi 28 septembre

mardi 27 septembre 2016

Dans le cadre de la journée internationale pour le droit à l’avortement le 28 septembre, Le Planning Familial fête le 1er anniversaire de la création du numéro vert national d’information 0800 08 11 11 « Sexualités, contraception, IVG » et lance une campagne nationale intitulée #CeciNestPasUnCintre.

L’avortement est une liberté et un droit fondamental qu’il faut continuer de défendre et à faire avancer !

A Bordeaux, le Planning Familial 33 tiendra un stand sur le parvis des droits de l’homme, le 28 septembre 2016 entre 12h et 14h.

Après des années de luttes concernant le droit à l’IVG, nous avons enfin obtenu quelques avancées législatives depuis le début de l’année et nous souhaitons profiter de cette journée pour informer les femmes, les hommes, les jeunes, de leurs nouveaux droits (Cf ci-dessous le détail).

En effet, trop de désinformations sur ces sujets circulent volontairement ou pas (site internet non mis à jour, sites anti IVG, certains professionnels diffusent des informations erronées…), il nous semble important, en cette journée, de diffuser au maximum une information juste et actualisée. Espérant pouvoir couvrir avec vous l’information la plus large sur ce sujet majeur, Nous vous invitons à nous rejoindre à partir de 13h le 28 septembre. Vous trouverez ci-dessous les précisions concernant les évolutions législatives et la campagne du Planning, nous nous tenons à votre disposition pour plus d’informations sur ce sujet si nécessaire.

Planning Familial de la Gironde Annie Carrarreto : 06 70 54 76 85

Evolutions législatives

- L’abrogation de la « semaine de réflexion obligatoire avant l’ivg » dans la promulgation de la loi santé le 27 janvier 2016 ;
- Le remboursement à 100% de l’IVG et de tous les actes qui y concourent ;
- L’autorisation dans cette même loi santé de pratiquer les IVG instrumentales dans des centres de santé homologués
- Le décret du 2 juin 2016, donnant compétence aux sages femmes en matière d’IVG médicamenteuse ;
- La circulaire du 28 juillet 2016 visant l’amélioration de l’accès à l’IVG sur tout le territoire.

Il est important de rappeler aussi que le délit d’entrave à l’information concernant l’IVG avait été renforcé dans la loi sur l’égalité femmes/hommes en 2014 et que les personnes qui en sont responsables, tombent sous le coup renforcé de la loi.

Concernant la contraception :
- Le décret du 26 mai 2016 qui autorise la délivrance de la contraception d’urgence par les infirmières scolaires ;
- Le décret du 29 juin 2016 sur la contraception des mineures d’au moins 15 ans avec la possibilité de l’anonymat et la prise en charge à 100%.

En septembre 2013 le ministère aux droits des femmes et à l’égalité avait lancé le site www.ivg.gouv.fr pour lutter contre la désinformation des sites anti choix. En septembre 2015 c’est le lancement du numéro vert national sexualités /contraception/ IVG : 0 800 08 11 11 dont la gestion et l’écoute ont été en grande partie confiées au Planning familial notamment en Aquitaine. Le fonctionnement quotidien de la ligne montre aujourd’hui la pertinence de sa mise en place.

Il reste des droits à conquérir

- Concernant la clause de conscience pour les médecins dans le cadre de l’IVG
- Les délais d’avortement qui font de la France un des moins permissifs d’Europe et poussent les femmes à recourir encore en 2016 à avorter à l’étranger.
- Faire reconnaitre dans le cadre de l’Interruption Médicale de Grossesse la notion de Santé au sens de la définition de l’OMS incluant notamment les causes psychologiques pour la mère.
Pour le Planning Familial, l’avortement et la contraception sont les deux facettes d’un même droit pour les femmes, celui de décider d’être mères ou de ne pas l’être, de choisir sa vie, son ou sa partenaire, son rythme de vie. Ces deux techniques ne s’opposent pas. Une loi qui « autorise » ou « permet », sera mieux comprise et utilisée si elle est connue, expliquée publiquement et sans tabou. Nous voulons en finir avec les IVG cachées, la honte, la culpabilisation des femmes, la maltraitance de la part de certain.e.s professionnel.le.s, le discours dominant dévalorisant pour les femmes.
Localement nous poursuivons notre combat pour l’application de la loi concernant la délivrance de la contraception à Salleboeuf en Gironde

Dans le cadre de la journée internationale pour le droit à l’avortement le 28 septembre, Le Planning Familial fête le 1er anniversaire de la création du numéro vert national d’information 0800 08 11 11 « Sexualités, Contraception, IVG » et lance une campagne nationale intitulée #CeciNestPasUnCintre. Depuis le début du mois de septembre, une série de photos de femmes et d’hommes posant avec des cintres circule sur les réseaux sociaux. Toutes sont accompagnées du message « Ceci n’est pas un cintre ». Derrière cette phrase se cache en réalité une campagne en faveur de l’interruption volontaire de grossesse (IVG).
L’opération diffusée sur les réseaux sociaux présente un compte à rebours qui prendra fin le 28 septembre, date de la Journée Mondiale du droit à l’avortement.

Le choix du cintre ne doit rien au hasard. Avant la légalisation de l’IVG par la loi Veil, certaines femmes utilisaient des cintres et des aiguilles à tricoter afin de pratiquer des avortements clandestins. Une pratique encore courante dans les pays qui n’autorisent pas l’avortement quelque soient les circonstances, comme le Brésil ou l’Egypte, ou plus près de nous comme en Pologne où le parlement Polonais a décidé de donner suite à la proposition de loi liberticide des ultra-conservateurs visant à l’interdiction totale du droit à l’avortement même en cas de viol et d’inceste ! Une mobilisation internationale contre ce projet, en solidarité avec les femmes et les hommes en Pologne s’organise…

P.-S.

Lundi 26 et mercredi 28 septembre 2016 seront respectivement la journée mondiale de la contraception et de l’IVG.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Tél : 05.56.31.26.63 | E-mail : snu33@snuipp.fr | Adresse : 44 cours Aristide Briand 33000 BORDEAUX