Retour accueil

Vous êtes actuellement : École - Métier  / Carte scolaire - CTSD 


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail

CTSD du 8 mars : le DASEN ne se prononce pas

jeudi 10 mars 2016

54 ouvertures et 43 fermetures de classe

Lire la déclaration de la FSU et le voeu intersyndical des représentant-es du personnels sur le plan d’urgence pour la Gironde.

- déclaration de la FSU
- voeux intersyndical
- plan de rattrapage

Avec 54 ouvertures et 43 fermetures de classe, le DASEN n’a pratiquement pas modifié son projet depuis la publication de celui-ci le 29 février (voir ici)

Une annulation de retrait, un ouverture et une fermeture supplémentaires ont été prononcées malgré la cinquantaine de dossiers défendus par les représentant-es du personnel.

Il est resté pour l’instant sourd aux argumentaires quantitatifs et qualitatifs déployés par le SNUipp-FSU.

Arguant du fait que le CTSD et le CDEN ne sont que des instances consultatives, il rappelle que la décision finale lui appartient et nous en informera quand il le souhaitera.

Carte scolaire 2016 - compte-rendu et analyse du SNUipp-FSU

Les mesures définitives toujours en attente

Le projet de mesures de la première phase de préparation de la carte scolaire 2016 est toujours à l’état de projet. (voir ici) Une vingtaine de postes « classe » sont réservés pour le CTSD de juin et une vingtaine d’autres pour celui de septembre. Le DASEN est resté très prudent, à tel point que les 20 postes « classes » prévus pour ce CTSD ne sont pas encore atteints. Or, on sait combien il est difficile pour les équipes et les communes d’organiser la rentrée lorsqu’ils sont dans l’attente d’une mesure. Mais cela n’est pas important pour le DASEN !

Le SNUipp-FSU a défendu becs et ongles une quarantaine de dossiers d’école. Le DASEN a refusé de donner, en séance, son avis sur la plupart des situations sinon qu’une attention sera portée sur ces écoles et qu’un suivi sera fait par les services, notamment pour vérifier les chiffres, pourtant sûrs, des écoles voire des communes.

Pour l’instant il n’a pas tenu compte des argumentaires qu’ils soient quantitatifs ou qualitatifs, que nous avons développés.

D’une façon plus générale, l’absence de cadrage et de règles claires et partagées qui président aux mesures et à l’allocation progressive des moyens, nous laisse des doutes sur le traitement équitable des écoles de Gironde.

Nous attendons que le Directeur Académique donne son verdict. Les écoles concernées aussi !

Ci-dessous les interventions du SNUipp-FSU sur différents points : RASED, scolarisation des 2 ans, profilage des postes, remplacement, RRS sortants, élèves allophones, maîtres-formateurs.

RASED

Pour la cinquième année consécutive, la réhabilitation des RASED n’est toujours pas à l’ordre du jour. Pire, le seul poste de rééducation qui devait être ouvert sur la circonscription de Blaye, n’ouvrira pas. Le SNUipp-FSU a de nouveau fait une intervention pour pointer les conséquences graves pour les élèves en grandes difficultés de l’absence d’enseignants spécialisés dans les écoles. Ce n’est pas une priorité, ni pour le DASEN, ni pour le Recteur, ni visiblement pour la ministre.

Scolarisation des moins de trois ans

L’objectif académique est de scolariser 5,1% des moins de trois ans en 2016-2017. Cette année en Gironde le taux de leur scolarisation n’est que de 4,6%. Le projet de carte scolaire du DASEN prévoit au maximum 10 ouvertures de dispositifs « Toute Petite Section ». Cela ne permettra pas d’atteindre l’objectif de 5,1%. De plus, certaines des classes prévues n’ouvriront pas faute d’accord des mairies.

Le SNUipp-FSU a pointé l’important retard de la Gironde dans la scolarisation des moins de trois ans. Des postes supplémentaires sont nécessaires ainsi qu’une politique volontariste pour favoriser la scolarisation de ces élèves.

D’autre part la concertation préalable à l’implantation des dispositifs « moins de trois ans » a été très inégale. Si dans certaines circonscriptions les enseignants ont pleinement participé à l’élaboration du projet, ailleurs les équipes étaient à peine informées du projet d’ouverture.

Pour les élu-es du SNUipp-FSU, l’accueil des deux ans doit s’appuyer sur le projet de l’équipe enseignante. La concertation préalable et le travail en lien avec le pôle départemental pour l’école maternelle sont indispensables.

Profilage des postes REP +, direction de 10 classes et plus, PMQC

Le SNUipp-FSU a renouvelé son opposition au profilage des postes en s’ appuyant sur une note ministérielle demandant aux DASEN de limiter les postes à profil à des situations exceptionnelles. Ce n’est pas le cas en Gironde. De plus les collègues directeurs-trices, PMQDC, adjoints REP+ qui n’étaient pas passés par la case « profilage » l’an dernier ont été nommés à titre provisoire et ont dû passer leur « casting » en mars. Le SNUipp-FSU est intervenu pour dénoncer cette année d’incertitude pour les écoles, les équipes, les parents d’élèves. Elle représente une pression inutile sur ces collègues, d’autant que certain-es ont été inspectés dans l’année et ont eu des bonnes appréciations de leur travail. Nous avons précisé qu’en aucun cas ces entretiens devaient être l’occasion de questions idéologiques personnelles (du type : « que pensez vous du profilage ») Le SNUipp-FSU a dit qu’il serait extrêmement attentif à la situation de ces collègues. (N’hésitez pas à nous contacter !)

Remplacement ( +15 postes de brigade)

Le SNUipp-FSU a fait part de nouveau de ses inquiétudes quant au besoin en terme de remplacement, problématique importante et récurrente dans notre département, qui est souvent minimisée par la DSDEN. Faîtes-nous remonter les manques !

Réseaux d’éducation prioritaire sortants

L’an dernier, le ministère de l’Éducation Nationale a décidé de revoir la carte de l’éducation prioritaire. Tous les réseaux ruraux de Gironde ont été mis au ban de ces dispositifs. Grâce à la mobilisation des parents, des élus et des enseignants pour garder les moyens sur des territoires qui le nécessitent, l’administration a consenti à proposer des CAPE (conventions académiques de priorité éducative).

Nous constatons que le DASEN par un tour de passe-passe contourne les CAPE en décidant de fermer une classe ici ou là sans aucune justification. Celui-ci globalise les chiffres des écoles du secteur pour faire la carte scolaire. Autrement dit une fois la moyenne établit il choisit...

Pour tenter d’expliquer le mécanisme il faut ;
- prendre toutes les écoles de l’ex RRS et leur nombre d’élèves ;
- diviser par le nombre total de classes ;
- ensuite on fait une moyenne (la CAPE de l’administration stipule 23,5, 24,5 ou 25)
- enfin le DASEN choisit arbitrairement où il ouvre une classe et où il en ferme une.

Comprend qui veut mais quand l’arbitraire prend le dessus. L’an dernier le ministère annonçait une prise en compte des critères sociaux des écoles pour la carte scolaire via l’allocation progressive de moyens pour justifier les sortie de l’éducation prioritaire.

Nous constatons que les engagements ne sont pas tenus, pire qu’ils sont détournés.

Élèves allophones (postes UPE2A / ex CRI-CLIN)

Le SNUipp-FSU est intervenu pour demander que des postes UPE2A supplémentaires soient ouverts car le nombre de postes actuel ne permet pas de prendre en charge tous les besoins des écoles : intervention auprès des élèves de maternelle et des élèves du primaire qui en ont besoin après leur première année d’arrivée en France. Il a également rappelé la nécessité de formation et d’outils pour scolariser ses enfants. N’hésitez-pas à nous contacter pour faire remonter les demandes pour le CTSD du mois de juin.

Maîtres-Formateurs

Le SNUipp-FSU est intervenu pour demander que des décharges supplémentaires soient attribuées aux maîtres-formateurs comme le prévoit le décret du 20/07/15 qui entérine le passage de 1/4 à 1/3 temps de décharge pour accompagner les PE stagiaires. Le DASEN a répondu que ce travail était en cours avec l’ESPE. N’hésitez pas à nous contacter pour faire remonter les demande pour le CTSD de juin où nous remettrons cette question à l’ordre du jour.

Fermetures en écoles maternelles

ARCACHON NORD Andernos les Bains CAPSUS 1 mat

ARCACHON NORD Audenge, V. DE BOISSIERE 1 mat

ARCACHON NORD Marcheprime TRUT 1 mat

ARCACHON SUD Le Barp LOU PIN BERT 1 mat

ARCACHON SUD Salles RIVE DROITE 1 mat (annulation retrait)

ARCACHON SUD Gujan-Mestras POUGET 1 mat

LORMONT Bassens BOUSQUET 1 mat

BORDEAUX CENTRE, Bordeaux, COCTEAU 1 mat

BORDEAUX NORD, Bordeaux, LAC III 1 mat

BORDEAUX BEGLES, Bordeaux, MENUTS 1 mat

LIBOURNE II, Castillon la Bataille 1 mat

FLOIRAC, Floirac, BLUM 1 mat

LIBOURNE I, Saint Denis de Pile 1 mat

LIBOURNE I, Galgon 1 mat

ST ANDRE de CUBZAC, Guîtres, GODIN 1 mat

ENTRE DEUX MERS, Izon BOUCHE 1 mat

ENTRE DEUX MERS, Montussan 1 mat

ENTRE DEUX MERS, St Sulpice et Cameyrac, ECUREUILS 1 mat

LA REOLE, Langoiran, POMAREDE 1 mat

LANGON, Langon, FRANCK 1 mat

PESSAC, Martignas sur Jalle, CASTAGNET

Fermetures en écoles primaires et élémentaires

ARVEYRES AMITIE ST ANDRE 1 élém

BALIZAC LANGON 1mat

BOURG SUR GIRONDE BLAYE 1 élém

CASTETS EN DORTHE LANGON 1 mat

CERONS LA REOLE 1 mat

CEZAC BLAYE 1mat

CUSSAC-FORT-MEDOC VAUBAN LESPARRE 1élém (occitan)

FRONSAC PRINCETEAU ST ANDRE 1mat

LAGORCE ST ANDRE 1élém

LANDIRAS LA REOLE 1mat

LES EGLISOTTES ET CHALAURES LIBOURNE I 1élem

LOUCHATS LANGON 1élém

PESSAC TOCTOUCAU PESSAC 1élém

PUYBARBAN LA REOLE 1élém

SABLONS ST ANDRE 1mat

SOUSSANS LE BOUSCAT 1élém

SAINT AUBIN LA FONTAINE LESPARRE STMEDARD 1mat

ST GERMAIN D’ESTEUIL 1mat

ST JEAN DE BLAIGNAC LIBOURNE II 1élém

ST SEURIN SUR L’ISLE LA FONTAINE LIBOURNE I 1élém

STE FOY LA GRANDE BERT LIBOURNE II 1mat

STE GEMME LA REOLE 1élém 1élém

VENDAYS-MONTALIVET LESPARRE 1élém

Ouvertures en écoles maternelles

BORDEAUX LAC III BORDEAUX NORD 1mat (TPS)

BORDEAUX MENUTS BORDEAUX BEGLES 1mat (TPS)

BORDEAUX NUITS BORDEAUX CENTRE 1mat (TPS)

BORDEAUX TREBOD BORDEAUX NORD 1mat

CASTILLON LA BATAILLE* LIBOURNE II 1mat (TPS)

FLOIRAC* JAURES FLOIRAC 1mat (TPS)

LANTON BRASSENS ARCACHON NORD 1mat

LATRESNE FLOIRAC 1mat 5mat 5

LESPARRE* FRANCK LESPARRE 1mat 6mat 6 (TPS)

LORMONT LEROY LORMONT 1mat

PESSAC FARANDOLE PESSAC 1mat

PESSAC PESSAC LEYGUES 1mat au titre des TPS

PESSAC PESSAC MONTESQUIEU 1mat au titre des TPS

PORTETS LA REOLE 1mat

ARCACHON SUD SALLES* RIVE DROITE 1mat au titre des TPS * Réflexion en cours sur l’attribution d’un dispositif TPS

Ouvertures en écoles élémentaires

AMBARES ET LAGRAVE BEL AIR LORMONT 1élém

ARES ARCACHON NORD 1élém 10élém-1ULIS 11

BASSENS BONHEUR LORMONT 1élém 8élém-1ULIS 9

BEGLES BUISSON BORDEAUX BEGLES 1élém

BELIN-BELIET ALIENOR D’AQ. ARCACHON SUD 1élém

BORDEAUX ACHARD BORDEAUX NORD 1élém

BORDEAUX B. A FLOT (Nouvelle école) BORDEAUX NORD 1mat

BORDEAUX FLORNOY BORDEAUX CENTRE 1élém

BORDEAUX FRANCE BORDEAUX CENTRE 1élém

BORDEAUX HAVEL BORDEAUX NORD 1mat-2élém

BOULIAC FLOIRAC 1élém

BRUGES ARC EN CIEL BORDEAUX CENTRE 1mat

CARS BLAYE 1mat

CASTELNAU DE MEDOC JALLE ST MEDARD 1élém

CAVIGNAC PLATANES BLAYE 1élém 4mat

CENON GUESDE ENTRE DEUX MERS 1mat

CENON MAUMEY ENTRE DEUX MERS 1élém

CUBNEZAIS ST ANDRE DE CUBZAC

EYSINES DERBY MERIGNAC 1élém

EYSINES FORET MERIGNAC 1élém

FLOIRAC BLUM FLOIRAC 1élém

LARUSCADE BLAYE 1élém

LATRESNE FLOIRAC 1élém

LE HAILLAN LUZERNE ST MEDARD 1élém

LEOGNAN PAGNOL GRADIGNAN 1élém

LIBOURNE NORD LIBOURNE I 1élém

LORMONT PAGNOL LORMONT 2élém

LUDON-MEDOC LE BOUSCAT 1élém

MACAU LE BOUSCAT 1élém

MERIGNAC BUISSON MERIGNAC 1mat

MIOS RAMONET ARCACHON NORD 1mat

PESSAC HERRIOT PESSAC 1élém

POMPIGNAC ENTRE DEUX MERS 1élém

REIGNAC BLAYE 1mat

ST LAURENT-MEDOC LESPARRE 1élém

LIBOURNE II STE FOY LA GRANDE BERT 1mat (au titre des TPS)

TALENCE LASSERRE TALENCE 1élém

TALENCE RAVEL TALENCE 1élém

VILLENAVE D’ORNON VERNE TALENCE 1mat-1élém

YVRAC ENTRE DEUX MERS 1élém

* Réflexion en cours sur l’attribution d’un dispositif TPS

Nous contactons toutes les écoles qui nous ont confié leur dossier et nous les tiendrons informées des mesures actées par le DASEN.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Tél : 05.56.31.26.63 | E-mail : snu33@snuipp.fr | Adresse : 44 cours Aristide Briand 33000 BORDEAUX