Retour accueil

Vous êtes actuellement : École - Métier  / Carte scolaire - CTSD 


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail

Bilan CTSD et CAPD : Une rentrée sous pression !

vendredi 4 septembre 2015

compte-rendu et mesures

Lire la déclaration de la FSU au Comité Technique Spécial Départemental du 4 septembre 2015

Bilan CTSD et CAPD : Une rentrée sous pression

A l’issue du dernier CTSD des dizaines d’écoles n’ont pas eu l’ouverture attendue. Certaines classées en politique de la ville où se concentrent les populations les plus pauvres se retrouvent avec des effectifs très élevés alors même que Valls s’était engagé à mobiliser dans ces quartiers l’action de l’Etat au service des plus fragiles. La plupart des écoles qui ont obtenu une ouverture avaient pourtant annoncé leur prévisionnel en avril ! Mais elles ont du attendre le 7 septembre pour faire de nouvelles répartitions, installer la nouvelle classe…les commandes matériel arriveront tardivement.

Pire, malgré ses engagements, le DASEN a procédé à deux fermetures : une juste avant la rentrée et l’autre une semaine après ! Des dizaines d’écoles ont été contacté par les IEN le 2 septembre pour leur annoncer qu’il était possible qu’une classe ferme… si les syndicats mettaient trop la pression pour les ouvertures !!! Opérant ainsi une bascule des responsabilités le problème ne viendrait pas du manque de poste mais des syndicats qui les réclament. Certains collègues se sont vus reprocher par les IEN d’avoir alerté les parents et prévenu la Mairie !

Il est inacceptable de mettre la pression sur les collègues à la rentrée, culpabiliser les écoles en disant « vos effectifs sont élevés mais c’est pire ailleurs » pour faire accepter la dégradation des conditions d’accueil des élèves.

Et ce n’est pas fini ! A l’issu de la CAPD nous avons appris qu’une quinzaine d’écoles se trouvaient encore sans enseignant-es, des dizaines de TRS ne sont pas finalisés, des collègues en formation ou délégués non remplacé-es...

Les 24 BD qui ont été crées cette année vont donc être absorbés dès la rentrée ! Le problème de non remplacements- dramatique dans notre département- n’est donc pas en passe d’être résolu.

Dans ces deux instances (Commission Administrative Paritaire Départementale et Comité Technique Spécial Départemental) les organisations syndicales ont déposé des vœux (adresse au Ministre via le DASEN) pour obtenir des postes dès la rentrée.

Des postes pour la Gironde ? C’est l’affaire de tou-tes !

La dotation de poste dans notre département ne prend pas en compte les retards accumulés dans les années antérieures ce qui rend les moyens largement insuffisant en regard des besoins.

Il n’est pas utile d’avoir fait l’ENA pour s’apercevoir que les effectifs s’alourdissent, que les collègues absent-es ne sont pas remplacé-es, que la formation continue est devenue quasi inexistante faute de BD, que l’aide aux enfants en difficultés n’est plus assurée correctement.

Pour le SNUipp-FSU il est important d’offrir à la profession un cadre unitaire pour engager les personnels dans une mobilisation forte, dans la durée, et avec les parents d’élèves créer un rapport de force suffisant pour obtenir davantage de postes dans notre département.

C’est en ce sens qu’elle a proposé une rencontre aux différents syndicats et à la FCPE mercredi 16 septembre. Nous y porterons la proposition d’une véritable campagne pour recenser les besoins de chaque école, dénoncer la pénurie de postes (motion conseil d’école, pétition, campagne remplacement) et construire avec la profession la mobilisation nécessaire.

D’ores et déjà le SNUipp-FSU organise des réunions de secteurs pour recenser les besoins. N’hésitez pas à nous contacter nous venons dans votre école.

BILAN :

- 22 ouvertures dont 14 anticipées
- 2 fermetures dont une anticipée
- 4 créations de poste de brigade

Les nouvelles attributions
- BORDEAUX Nuyens élémentaire : 1 classe élémentaire
- CAMBLANES ET MEYNAC : 1 classe maternelle
- LEOGNAN Jaurès : 1 classe élémentaire
- MERIGNAC Jean Macé : 1 classe élémentaire
- SAINT JEAN D’ILLAC Prévert primaire : 1 classe élémentaire
- SAINT MEDARD EN JALLES Corbiac : 1 classe élémentaire
- SAINT SULPICE ET CAMEYRAC : 1 classe maternelle
- RPI n°21 : CABARA, NAUJAN et POSTIAC : 1 classe élémentaire, SAINT AUBIN DE BRANNE

La nouvelle fermeture
- MONTAGNE : 1 classe élémentaire

Rappel des mesures anticipées :

Attributions au 1 septembre
- CUBZAC LES PONTS primaire : 1 classe maternelle
- LA TESTE DE BUCH LAFON élémentaire : 1 classe élémentaire
- LE HAILLAN Centre élémentaire : 1 classe élémentaire
- PESSAC Ferry élémentaire : 1 classe élémentaire
- PORTETS élémentaire : 1 classe élémentaire
- SAINT ANDRE DE CUBZAC Aubrac primaire : 1 classe élémentaire
- SAINT MAIXANT primaire : 1 classe maternelle

Attributions au 31 août :
- BORDEAUX, Dupaty élémentaire : 1 classe élémentaire
- BORDEAUX Vaclav Havel primaire : 1 classe maternelle
- BORDEAUX Joséphine maternelle : 1 classe maternelle
- CARBON BLANC Barbou élémentaire : 1 classe élémentaire
- SAINT JEAN D’ILLAC Cézanne maternelle : 1 classe maternelle
- VILLENAVE D’ORNON Jules Verne primaire : 1 classe maternelle
- SALLES Bourg élémentaire : 1 classe élémentaire

Retrait au 31 août :
- GUJAN MESTRAS Ferry maternelle : 1 classe maternelle

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Tél : 05.56.31.26.63 | E-mail : snu33@snuipp.fr | Adresse : 44 cours Aristide Briand 33000 BORDEAUX