Retour accueil

fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail

CTSD du 13 juin : point sur les temps partiels

vendredi 13 juin 2014

réponse pour le 30 juin

Question des temps partiels :

Le SNUipp-FSU est à nouveau intervenu lors du CTSD sur la décision inacceptable de l’inspection académique de refuser des temps partiels pour la rentrée prochaine après nous avoir annoncé lors de la CAPD de mai qu’il n’y aurait pas de refus. Pour la première fois dans ce département, des demandes de temps partiels seront refusées.

Pour le SNUipp-FSU, c’est un recul fort des droits des personnels. La DSDEN met toujours en avant la difficulté du département à faire face aux besoins en personnel qui a conduit à mettre des remplaçant-es sur des postes de regroupement de service et du coup déshabille la brigade de remplacement. Elle rajoute également que la création de postes amène l’obligation de trouver les personnels pour les occuper.

Le SNUipp-FSU a donc pointé la situation ubuesque qui fait que les collègues pâtissent dans leur vie personnelle et professionnelle d’une amélioration de la dotation budgétaire.

L’administration annonce que tous les personnels auront une réponse pour le 30 juin et que ceux qui auraient un refus seront reçus comme la loi l’oblige. Les refus seraient toujours fondés sur le critère de la première demande et sur le fait qu’il n’y ait pas de regroupement de service possible. L’entretien aurait pour but d’exposer la situation, d’entendre les collègues et d’essayer en fonction des raisons de la demande de trouver d’autres solutions.

Le SNUipp-FSU a de nouveau condamné cette méthode qui met les personnels en concurrence, qui fait peser sur la vie personnelle des collègues des contraintes purement administratives (avec des risques que cela frappe encore principalement les zones rurales). De plus, cette décision qui arrive très tard dans l’année scolaire va engendrer des difficultés d’organisation très importantes pour la rentrée. Il a aussi demandé que des recrutements de personnels soient faits par ineat à la rentrée s’il y a encore des besoins. Si l’administration accordait une trentaine d’ineat, la situation ne serait plus du tout la même.

La situation nécessite une mobilisation collective. Le SNuipp-FSU proposera en début de semaine prochaine des modalités précises de mobilisation pour peser sur les décisions.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Tél : 05.56.31.26.63 | E-mail : snu33@snuipp.fr | Adresse : 44 cours Aristide Briand 33000 BORDEAUX